Des Abidjanais saouls du déhanchement de Soul Bang’s

0
881
Soul Bang's sur scène à Abidjan

Soul Bang’s s’est produit dimanche 11 mars à Habit-gens en Côte-d’Ivoire dans le cadre du MASA. L’ar-triste de 25 ans et ses musiciens ont fait vibrer les mélomanes présents sur les rythmes du Namoungni Faré. Il a enivré les gars qui ne ‘’connaissent’’ que du Coupé-Décalé.  

Trente minutes sur scène ont suffi au Bangoura Khamè pour enivrer les spectateurs. Quelques chansons fétiches comme Kamaremba, Cèlèlan du Rnb gosse de Kondébilidougou ont fait bouger ses compatriotes, des Ivoi-riens et autres nationalités venus voir Soul Bang’s se produire.

A LIRE AUSSI : Le RNB gosse au rang debout de l’Afrima Awards

Le lauréat du prix RFI talents a ouvert le bal du festival de musique du jardin du canal aux bois au compte du MASA ( marché des arts du spectacle africain) qui se tient actuellement à Abidjan. Pas assez de spectateur certes, mais cela ne l’a pas empêché d’éblouir avec son Namoungni Faré (danse traditionnelle en langue soussou).  Avec ses musiciens, ils ont fait le show et Kondébilidougou était à l’honneur « ils n’ont pas certainement bien communiqué mais on a joué. A savoir que c’est un festival. Pas un concert uniquement Soul Bang’s.  Mais quel que soit le nombre de personne qui vient, on joue et vous avez vu les gens étaient contents.  C’est un honneur d’avoir représenté la Guinée ici. J’honore notre pays à travers ma  musique ». déclare le RNB gosse

Des fans découvrent Soul Bang’s en live pour la première fois

Le mec n’a pas menti hein, il a vraiment mis le feu au jardin du canal aux bois.  Soul Bang’s poussait les badauds à reprendre ses chansons en chœur. Et la meilleur c’est quand il a  lancé un défi aux Ivoi-riens pour un concours de danse. C’est un adolescent de 14 ans qui décide de relever le défi. Il monte sur scène et esquive des pas de danse avec les Kondébilikas. Le môme danse super bien. Tout le monde est surpris de sa presta-chions.  Le petit descend de la scène essoufflé. C’est ce qui arrive quand on décide de se comparer aux ainés. Le danseur en herbe est tout heureux « je suis content d’avoir dansé avec eux. J’ai appris à danser comme ça au Ghana et je suis content d’avoir représenté mon pays la Côte-D’Ivoire. C’était très bien. J’ai aimé ».

Karim Traoré a connu Soul Bang’s à la télé à travers son prix RFI talents 2016. Donc à la télé. Pour lui, hors de question de le manquer ce soir. Il fallait voir le petit Kondébilika se déhancher « je suis heureux de le découvrir en live. A RFI j’avais entendu que c’était le meilleur et franchement il est à la hauteur. Il m’a même emmené à danser. Je ne le connaissais pas trop mais franchement, il est extraordinaire. Il a une voix qui perce. En tout cas y’a rien à dire, c’est un très bon chanteur. C’est un artiste d’avenir ».

Un con-seuil : la prochaine fois que vous quitterez Kondébilidougou, si l’occasion se présente, allez à un concert d’un artiste Kondébilika. Vous comprendrez qu’aucune ethnie ne sera mentionnée. Vous entendrez juste que l’artiste est Guinéen. Le reste, on s’en fout.

Diami Latuuri

LAISSER UN COMMENTAIRE