Agacé par ses pairs, Ahmed Kourouma refuse de faire le compte-rendu de la play-niais

0
Des opposants au sortit d'une plénière

Ahmed Kourouma est depuis un certain temps le porte-carotte de l’oppo-succion. C’est donc lui qui fait le compte rendu de toutes les réunions. Mais ce jeudi 10 janvier, les choses ont mal tourné. Il est sorti de la salle avant les dealers et est monté sur sa moto, ne répondant  à aucun appel des zozo-causants. Les nombreuses interpellations de ses pairs ont été vaines.

Ahmed Courrou-mat est sorti, fâché de la réunion des zozo-causants ce jeudi 10 janvier. La tête dans le casque, il monte sur sa moto et démarre. Les zozo-causants sortent et constatent qu’il est parti. Un d’entre eux lance, vous avez chassé Ahmed avec un sourire narquois. Les journaleux s’aperçoivent qu’il y a quelque chose qui ne va pas.

Guelloun Radin sort et dit où est Ahmed ? Certains répondent, il est parti. Le chef de pile de l’oppo-succion sourit et se met derrière le pupitre pour faire le compte rendu. A la fin, on s’est rapproché de certains d’entre eux pour en savoir les raisons. On nous apprend que tout est venu d’une petite discussion qu’Ahmed Kourouma a eu des problèmes avec des jeunes opposants notamment Nestor Kagbadouno de l’UGDD qui lui aurait demandé de faire une simulation de compte rendu dans la salle. Il la fait, mais il y avait une petite erreur au niveau du cas de la CENI. On le rectifie puis lui dit de refaire une autre simulation. Ce qu’il ne digère et tape du poing sur la table, en insistant sur le fait que nul ne peut lui apprendre son travail. Il est vite rappelé à l’ordre par le chef de pile de l’oppo-succion. Les jeunes dealers disent d’ailleurs qu’il ne fera plus de compte rendu de la séance. Ça ne lui plait apparemment pas et sort de la salle.

C’est peut-être un prétexte pour être le troisième larron après les deux porte-carottes de l’oppo-succion partis de l’autre côté. De toute façon, porte-parole de l’oppo-succion, ça ne dure jamais. ça aboutit toujours à quelque chose d’autre, de plus juteux.

LAISSER UN COMMENTAIRE