Bougez-vous et allez récupérer vos cartes d’électeurs 

0
259

 

Bougez-vous et allez récupérer vos cartes d’électeurs 

Au quartier Samatran dans la commune de Dubréka, , la distribu-chions des cartes d’électeurs a effectivement débouté le 06 janvier comme prévu par la CENI. La tâche de la CEPI ( commission électorale préfectorale indépendante) n’est pourtant pas facile dans la distribution.

Alors que la distribution doit prendre fin le 03 février pour passer aux sélections le lendemain 04 février, Les membres de la CEPI (commission électorale préfectorale indépendante) n’arrivent qu’à partager entre 120 et 150 cartes d’électeurs par jour sur plus de deux mille cartes. Pourtant en ayant  régulièrement 150 électeurs ou plus par jour, Ils pourraient épuiser les plis de deux mille cartes, selon You-nous-sa Traoré , adjoint  du chef de la CEPI. «il n’ya pas de motivation de la part des électeurs qui ne viennent presque pas. Il faut que nous sortions dans le quartier pour leur dire de venir prendre leur carte. Depuis que nous avons commencé cette distribution, il n’y a qu’environ 500 cartes qui ont été prises. La CENI nous a demandé de remettre les cartes seulement aux ayants droits et c’est ce que  nous nous efforçons de faire. D’autres quartiers distribuent jusqu’à 400 cartes d’après les infos que nous avons reçues, Ce qui veut dire qu’ils ne font  pas de rigueur comme nous le faisons ici», Nous explique t-il entouré d’autres collabo-rateurs.

Ils sont au nombre de huit présents dans le bureau du con-seuil de district de Samatran en train de rechercher des cartes et de les classer, en plus de deux jeunes garçons venus retirer leur carte. «pour aujourd’hui, nous avons pu partager 165 cartes mais nous enregistrons vraiment des difficultés. Nous sommes des fois obliger de distribuer les cartes à domicile. Il y’a un manque de communication qui joue ici et l’analphabétisme des habitants n’est pas en reste. Il arrive souvent que quand un père de famille vient récupérer sa carte, qu’on lui remette des cartes des personnes qu’il connaît pour aller les leur donner», déclare Ibra-huma Bas, représentant de l’Uf-Dê-Guê (Union des Forces Démocratiques de Guinée), principal parti de l’opposition.

« Pour résoudre ce problème, nous avons fait des sensibilisations dans le quartier pour que les gens viennent récupérer leur carte. Nous profitons aussi de nos réunions pour dire à nos membres de venir massivement récupérer leurs cartes. Des messages sont également passés dans les mosquées, églises et lieux publics », Conclut Ibra-huma Bas.

Couine Élisa-bête 

LAISSER UN COMMENTAIRE