Le brazier d’Eric embrase les NAILA du B.A Braz de l’écriture Web

0
871
Dans la salle de formation

Les 11 médias francophones bénéficiaires du projet NAILA (nouveaux acteurs de l’information en lignes en Afrique), de nouveau à l’école de CFI. Ce 5 mars a été ouverte la troisième session du projet à Abidjan. Les journaleux participants vont échanger pendant 10 jours avec l’expert Eric le braz au tour du  thème ’renforcement écriture web et investigation qui est à son deuxième round.

Après le premier round de la formation tenu à N’Dakarou au Sounougal, cette nouvelle formation semble très alléchante et répond aux exigences actuelle du web journalisme. Au cours de cette formation qui va s’étendre sur 10 jours, plusieurs angles en écriture web et investigation vont être distillés dans les tympans des journaleux élèves.

A LIRE AUSSI : Toujours NAILA malgré de gros calibres de fort-menteurs

« la première chose qu’on va voir qui est une chose extrêmement importante, assez peu dans la tête des journalistes, c’est le référencement sur Google par ce que c’est quelque chose qui est extrêmement important, – on abordera ensuite deux vieux genres journalistiques, le reportage et le portrait qui sont aussi des reportages pertinents pour le numérique.- on verra aussi des méthodes plus innovantes et plus spécifiques au numérique de narration éditoriale à savoir les interview texto ou les interviews sms; -et puis le live aussi un moyen de raconter toute la journée ce qui peut se passer dans un pays à partir du moment où y’a une thématique importante ; -et enfin on continuera sur l’investigation à la fois sur les techniques d’ écriture de l’investigation qui sont des techniques un peu particulière » décline entre autre Eric le Braz l’expert fort-menteur.

Les attentes au terme de  la formation

Les journaleux participants à cette formation en carence de certaines notions, vont puiser assez d’éléments pour rendre plus professionnel leurs médias respectifs.

Le Dur-recteur de pub-libation du site Béninois Banouto.info compte au terme de cette formation, obtenir tous les prérequis pour faire semblant d’appartenir au rang de ‘’grand’’ journaliste  « j’attends au terme de cette formation que je puisse avoir plus d’éléments pour affiner l’écriture d’enquête, qu’on avait commencée à Dakar,  à ce qu’on ait encore plus d’outils pédagogiques pour pouvoir véritablement entamer, parvenir à bout d’une investigation… au cours de cette formation nous aurons également des techniques des outils pour pouvoir faire des petites vidéos » affirme Oli-vieux Ribouisss.

Du 5 mars au 15 mars, près d’une vingtaine de journaleux caqueteurs vont suivre les enseignements de l’expert Eric le Braz pour pouvoir professionnaliser leurs médias à l’issue de la formation. Si toutefois, ils appliquent bien ce qu’ils ont appris.

Mbella Diallo

LAISSER UN COMMENTAIRE