De qui se moque le gou-bernement de Don casse-Casse ?

0
Banderole des forces sociales réclamant la baisse du prix des carburants

Les foutaises, la population guinée-haine les ont consommées et les consommeront encore.

En plus des tonnes de promesses que Dady sème à travers tout le bled, à la suite du concert des sinistres, les auto-risés du pouvoir viennent d’accoucher d’une autre foutaise semblable  à une bêtise d’un res-con-sable de chez nous. Sur 10 mille francs glissants, le gou-bernement s’est décimé  de réduire 500gf. Cela ne se voit que dans le pays d’Alpha Con-dé. Sur les terres qui se respectent, quelqu’un à qui on a cédé une partie de notre pourboire, ne peut se permettre de déféquer sur la popula-chiant à souhait.

A quoi sert cette diminution qui n’aura aucun impact sur le panier de la ménagère qui se bat contre vents et marées pour foutre quelques grains de riz pourri dans la marmite. Rien et rien ! Cela dénote du manque de considération poussé que les res-sauf-sages ont pour les citoyens.

La faute, la société si vide qui manque d’objectivité et qui souffre d’une cupidité contagieuse. Lorsque le prix du carburant a grimpé, les associations de la société si-vile ont pété sur tous les médias de Cona-crise que le combat allait se poursuivre jusqu’à l’obtention de gain de cause. C’est au fil du temps que le populo a compris  que c’était un combat de cons.

C’est en s’inspirant de ces conneries que les dirige-gens se foutent de la gueule des gens en tentant de diminuer le prix du car-brûlant de 500 fg seulement et en construisant des usines de promesses fallacieuses dans les quatre régions meurtries du pays. Des immeubles aussi hauts que les Trump Tower de New-york. Je parle comme si j’y avais déjà foutu le pied.

Il est bon qu’on se la pète, mais il ne faut pas se foutre de la gueule des pauvres citoyens qui tirent le diable par la queue. Au pays de Dady, on a vu et verra encore !

Halamala

LAISSER UN COMMENTAIRE