Dis-courrir à la Körö-Condébilii: l’astuce à lire!

0
111
Ousmane Baldé, Sociologue

Chers con-ci-doyens,

Je m’adresse à vous, aujourd’hui, pour vous informer que bientôt toute cette pagaille perpétrée et dans laquelle ce pays est empêtré pendant très longtemps, que je dénonçais et réprimais, pendant plus de trois décennies, va prendre fin. Lorsque je suis venu aux affaires, il n’y avait rien dans les décaisses du gou-bernement, rien du tout, je dis bien. La gabegie avait élu domicile pile ici et donc, les anciens dirigeants ont dérobé tout l’argent. Voilà! Il faut alors apprendre à se serrer la ceinture d’abord, parce que ces premières années seront difficiles. Mais avec mon gou-bernement, nous n’allons pas trop nous accentuer sur les mines (serrées). On va d’abord donner l’électricité et ensuite développer l’agri-cuculture. Nous fabriquerons des tracteurs pour labourer et vous bourrer d’espoir. Vous aurez de l’engrais qui fera cramer la terre pour ôter sa fertilité. Il suffit juste de commander certains made in china, puis ça passe… ou ça casse ! Nous allons transformer le domaine de l’aigrie-culture, dans un an. Aucun Kondébilika  n’aura fin. Tout le monde aura abcès au rire  produit national net. Je sais que ce n’est pas facile, mais on peut le faire. Surtout, n’écoutez pas ces faux-liticiens de l’oppo-succion. Ils sont là à sauter comme des cabris. Qu’ont-ils fait pour vous quand la majeure partie d’entre eux étaient au sein du gou-bernement du Gêné-râle Compté?

Chers con-ci-doyens,

Quand on finira avec l’aigrie-culture, on exécutera Kalatâ qui est déjà dans les mains des braves yeux bridés. Ils avancent déjà bien. Quand les campagnes électorales approcheront, nous lancerons donc Kalatâ pour vous vaincre. Ne voyez-vous pas que nous faisons tout pour vous? En plus, nous pensons à pérenniser les projets. Finis les projets circon-temps-fiels. On va même faire bâna-bâna de courant au Malibâ et aux Sounougalaids. Aujourd’hui, ces bleds nous dépassent dans ce domaine, mais dans deux ans, vous allez voir l’avancée: N’nin kèla, ce sont eux qui viendront ici pour acheter cette denrée rare chez nous et fréquente chez eux. On illuminera où la lumière sied pour bien mentir à ceux qui veulent d’elle et ne la gagnent point malgré toutes les opportunités qui se présentent à eux. Vous savez, avec moi, qu’on a un taux de pluviométrie qui dépasse la normale? Contrat déjà passé et honoré-onéreux avec celui qui tient le robinet là-haut. On va donc économiser l’eau portable qui tombe du ciel pour en faire une source d’énergie durable. En plus, même le vent qui souffle ici à Condébilidougou est d’une qualité incomparable à celle qui siffle dans les pays à côté par exemple. C’est pourquoi, on va s’investir dans l’énergie renouvelable! En m’écoutant, vous penserez: tu dix-vagues! Ou que je songe. Que nenni ! Deux-trompez-vous! Tout ce que je cite çà et là est faisable.

Chers con-ci-doyens,

Nous allons ainsi avoir avec moi le privilège d’organiser la coupe du siècle de 2100. C’est dans cette lancée que la déconstruction du Stade de Nongo a dépité. Les partenaires ont fait leur part du goulot, il nous suffit de faire un « kilée » pour construire les chiottes et le parking. Sinon, en attendant, on peut faire des sévices à la con dans ce stade pour générer la somme qui nous permettra d’exécuter cette partie du  projet. C’est pourquoi, quand Maitre Djimbé par le biais de Tiyani-wowlou-misik est arrivé et a fait son con-serre là-bas, nous avons eu un peu de jetons. D’autres responsables ont détourné une partie du magot, dit-on, parce que jusqu’à pressant la culture du laisser-aller du régime passé persiste encore, voilà tout. Sinon, le peu qui est resté de l’oseille, on a acheté une cuvette de toilettes, deux sacs de ciments et du shampooing. On avance lentement et nullement. Le plus important est qu’on puisse bien jouer certains matchs locaux là-bas. Comme ça, on peut bien user de l’ancienne théorie: s’armer de cailloux et se cacher derrière un buisson, ça marche à coup sûr.

Chers con-ci-doyens,

Il faut mentionner que le problème des problèmes chez nous, c’est aussi l’éducation. L’école guinée-peine forme des chômeurs et des malformés qui sont incapables de formuler une phrase simple saine et qui ne porte pas préjudices aux règles de la langue de Molière. Pour régler ce problème, je pense qu’il faut ignorer la base; elle n’a aucun problème. Il faut s’accen-tuer sur le sommet. Il faut outiller les étudiants et se moquer des enfants qui font l’école primeur. J’ai initié le projet de la tablette sincérire pour distribuer ça aux étudiants. Voyez-vous, cette tablette est une entourloupette extraordinaire. Elle booste l’intelligence des étudiants et diminue leur bêtise. Elle les aide à m’applaudir au lieu de danser le cabri-dance. Elle leur donne un esprit civique comme celui encouragé par le sinistre de l’an-saignement inférieur et de la recherche science-suffixe. Mais, vous con-viendrez avec moi qu’on ne peut pas parler en quelques minutes des problèmes causés par les anciens régimes que je veux corriger une fois pour toutes. On se limite donc là. Vous serez des maigrelets  à force de trop serrer la ceinture mais ne vous inquiétez pas, vos enfants, les enfants de vos enfants profiteront  bien de vos efforts,de votre  courage et de votre pas-science !Il ne faut pas se presser. Il faut seulement se prêcher et pas-sciencer, quoi ! Ça ira !

du laisser-aller de Conté persiste encore, voilà tout. Sinon, le peu qui est resté de l’argent, on a acheté une cuvette de toilette, deux sacs de ciments et du shampoing, on avance à pas sûr. Le plus important est qu’on peut bien jouer certains matchs locaux là-bas, comme ça, on peut bien user de l’ancienne théorie, s’armer caillou et se cacher derrière un buisson, ça marche à coup sûr.

Cher con-ci-doyen, il faut mentionner que le problème des problèmes chez nous, c’est aussi l’éducation. L’école guinéenne forme de chômeurs et de malformés, ils sont incapables de formuler une phrase simple qui est saine et qui ne porte pas préjudices aux règles de la langue de Molière. Pour pallier à ce problème, je pense qu’il faut ignorer la base, elle n’a aucun problème et s’accentuer sur le sommet. Il faut outiller les étudiants et se moquer des enfants qui font l’école primaire. J’ai initié le projet de la tablette non-sincère pour distribuer ça aux étudiants. Voyez-vous, cette tablette est une tablette extraordinaire, elle booste l’intelligence des étudiants et diminue leur bêtise.  Elle les aide à m’applaudir au lieu de me huer, elle leur donne un esprit civique comme celui encouragé par leur mini-sinistre de l’enseignement inférieur et de la recherche de l’argent. On ne peut pas parler dans quelques minutes des problèmes causés par les anciens régimes que je veux corriger une fois pour toute. On se limite donc là, vous serez maigrelets à force de trop serrer les ceintures, mais ne vous inquiétez pas, vos enfants, les enfants de vos enfants profiteront bien de vos efforts, de votre courage et de votre pas-science! Il ne faut se presser, il faut seulement pas-sciencer quoi, ça ira !

Man Critique

LAISSER UN COMMENTAIRE