FUITE ET FAIM DE LA CRÈVE DE BONHEUR… FM?

0
367

La grogne des journaleux de la radio Bonheur se poursuit. Ils devaient être reçus ce mardi 08 mai à l’inspection gêné-râle du travail avec leur dur-recteur gêné-râle (mis en cause) mais le mec barbu ne s’est pas pointé. 

Les journaleux de la radio Bonheur poursuivent leur crève déclenchée depuis le 16 avril. L’inspection gêné-râle du travail a engagé une médiation. Les grévistes devaient être confrontés mardi 08mai avec le mis en cause qui n’est autre que le dur-recteur gêné-râle de la radio. Mais monsieur ‘’Ben Laden’’ ne s’est jamais pointé. Qui est fou pour se rendre à l’abattoir « ils ont émis une deuxième convocation pour demain à 10 heures. Le syndicat de la presse aussi compte le rencontrer demain. La HAC aussi doit le recevoir mais je ne sais pas pour quand » ’. Explique Mamadou Samba Sot un des meneurs de la crève.

http://guineedecalee.com/les-travaileurs-crevent-de-bonheur-fm/

Ils n’ont toujours pas reçu leur sal’air du mois d’avril. Pour cause, les journaleux refusent la somme qu’on leur propose (moitié du sal’air). Ce mois-ci c’est la dèche les gars. Mamadou Samba Sot est catégorique, hors de question de paraitre faibles aux yeux des res-con-sables « Ils nous ont rappelé pour nous dire que le salaire est prêt. On a demandé si c’est la totalité, ils ont dit non. Gardez là-bas. Si on se précipite c’est comme si on est des affamés ».

Ces journaleux malheureux de la radio bonheur réclament de meilleures conditions de travail ; un contrat, un bulletin de salaire entre autres. Près d’un mois maintenant, ils errent sans job dans l’espoir que leurs revendications aboutissent.

Diami-latouuri 

LAISSER UN COMMENTAIRE