LES GOÛTS-BERNANT CONS DAMNENT LES ÉCHAUDÉS FOURRÉS DU BLED

0
290

 

LES GOÛTS-BERNANT CONS DAMNENT LES ÉCHAUDÉS FOURRÉS DU BLED

Le gout-bernement kondébilika con-damne les violences post-électô-râles survenues dans la commune urbaine de Kindia et dans la sous-préfecture de kalinko , préfecture de Dinguiraye. Le porte-casserole du gou-bernement les met sur le dos de dealers de l’oppo-succion.

Des affrontements sont survenus dans plusieurs coins du bled depuis le vote du 04 février au compte des communales. Pour le sinistre porte-carotte du gout-vainement, on ne peut pas comprendre que des érections qui sont attendues depuis 13 ans, soient émaillées d’incidents d’une telle envergure. Ce qui est arrivé à Kindia et à kalinko dans la préfecture de Dinguiraye est très grave, déclare Albert Dâ-ment-tant Cas-marrant. Il prend les zozo-causants pour res-con-sables de ce qui est arrivé  ‘’nous pensons que tout ceci résulte d’une montée dans les enchères et dans les déclarations à l’emporte pièce d’un certain nombre de leaders de l’opposition qui avant même que les résultats ne soient proclamés, et à plus forte raison d’avoir épuisé les voies de recours , crient à la fraude , à la manipulation et au refus d’accepter les résultats qui sortiront des urnes ‘’.

Dâ-ment-tant Cas-marrant estime que les déclarations des hommes poly-tiques en pareille circonstance doivent être des dix-courts res-con-sables ‘’ je pense que ceci est totalement irresponsable.  On devrait pouvoir, chacun à notre niveau,  appeler à plus de calme. Appeler à la sérénité en attendant qu’on termine le processus électo-râle. Ce n’est pas le cas pour un certain nombre d’entre eux. C’est dommage.  Le RPG en tout cas a lancé deux fois de suite des appels au calme, nous souhaitons que ce soit pareil pour les autres’’.

Le gourt-bernement prendra toutes les mesures nécessaires pour ne pas que ces violences se propagent promet le porte-parole du gou-vainement.  Même si sa parole n’est pas une montagne, on le sait. ‘’le gouvernement est entrain de prendre toutes les dispositions nécessaires pour ramener le calme. Les équipes qui ont été mises en place vont être doublées s’il le faut. Nous espérons n’avoir pas besoin de monter d’un échelon de dispositifs sécuritaire pour maintenir l’ordre ».

Comme pour la responsabilité de ces violences, les auto-risés et les zozo-causants se tiraillent sur le nombre de morts.  Pour les premiers, il ya eu six morts et pour les seconds ; sept morts. Des blessés et plusieurs dégâts matériels.

Diami-latouuri 

LAISSER UN COMMENTAIRE