Le gbangban pour la désignation des membres de la CENI est loin de finir

0
Des opposants en conférence de presse

Le choix des représentants de l’oppo-succion à la CENI et la fin du mandat des dépités ont été évoqués ce jeudi à la play-niais que les zozo-causants ont tenue au QG de l’UF-Dê-Gué. Guelloun Radin porte-carotte du jour a expliqué ce qui est en train de se faire dans le sens du choix des membres à la CENI et annonce que les partis se concertent pour voir ce qu’il y a lieu de faire pour la fin des mandats des dépités.

Guelloun Radin a fait le compte-rendu de la play-niais tenue à huis clos, puisque le porte-carotte a boudé la rente contre. La désignation des représentants de l’oppo-succion à la CENI a ouvert le bal. L’UF-Dê-Gué, l’UF-Fer et le PEDN sont les partis qui répondent aux critères pour la désignation de choix des membres de l’institution qui s’occupe de l’organisation des sélections. Le choix des membres est fait au prorata des résul-tards des dernières présidentielles et législatives. Des concessions ont été faites pour que le PEDN ait un commis-serre selon Guelloun Radin « le calcul a été fait. L’UFDG avait droit à 5, 53 commissaires, l’UFR 1, 14 et le PEDN  0, 33. On a estimé que l’Ufdg qui a 5, 53 qui aurait pu prétendre à 6, pourrait renoncer à ses 0, 53, l’UFR pourrait renoncer à 0, 14 pour que le PEDN puisse compléter et obtenir… pour que le quota de trois partis puissent être satisfaits ».

Mais le compromis n’a pas fonctionné. L’UF-Fer n’a pas lâché. Ce qui amène le sinistre de l’administration du trottoir à mettre en place une CENI partielle jusqu’à ce que tous les zozo-causants se comprennent « le PEDN a désigné son représentant, l’UFR  nous a informé qu’il transmet la liste de ses candidats à qui de droit. Donc qu’il aurait présenté deux candidats. Alors le ministre a dit, il faut qu’on s’entende. En attendant, il va mettre en place une CENI partielle. Nous allons répondre au ministre en charge des partis politique qui a les résultats et qui a la loi. C’est très simple».

Les zozo-causants ont aussi parlé de la fin du mandat des dépités. Le chef de pile de l’oppo-succion, lui-même dépité a déclaré que chaque parti politique va se référer à sa base afin d’adopter une position commune « nous avons décidé d’essayer de nous pencher chacun avec sa base sur l’attitude que l’opposition pourrait avoir par rapport à ça puisque visiblement les élections ne seront pas organisées à bonne date. Chacun doit rapidement consulter sa base pour qu’on se retrouve avant l’ouverture de la prochaine session le 05 avril,  pour qu’on ait une position commune si possible ». Vous avez bien dit, si possible. Parce que s’agissant des positions communes, l’opposition n’en est pas adepte.

LAISSER UN COMMENTAIRE