Le véhicule de Guelloun Radin touché : Fire Méli-Mélo choqué mais engagé plus que jamais

0
Faya Milimono président du parti Bloc Libéral

Le cortège de Guelloun Radin a été touché par balle mardi pendant la journée de marche 23 octobre à Con-à-cris. Le pire a été évité de justesse, parce que la répression était de taille. Ce mercredi matin Fire Méli-Mélo s’est exprimé. Fire Méli-Mélo annonce que des nouvelles mani-fesses-tensions se feront la semaine prochaine.

La marche qui devait être pacifique a été tout sauf calme. Elle a été réprimée. Le véhicule de Guelloun Radin a été touché par des projectiles. Les zozo-causants parlent d’une balle. Le chauffeur du président de l’UF-Dê-Gué a été blessé par les projectiles. Fire Méli-Mélo était dans le véhicule avec Guelloun Radin. Ce mercredi matin, il n’en revient toujours pas. La mani-fesses-tensions avait été interdite par les auto-risés, mais le présidentdu parti Gluck Libéral dit qu’il n’y a aucune raison de respecter une décision illégale « Nous ne respecterons une décision illégale. Lorsque quelqu’un avec des intentions dictatoriales prend des décisions qui sortent du cadre légal, c’est une décision qui ne peut pas être respecté. Hier donc, on a tenté d’assassiner  le chef de file de l’oppo-succion et moi-même ; nous étions ensemble dans sa voiture. Nous écoutons ce que le ministre de l’information et général Baffoé sont en train de raconter. Il faut comme une sagesse africaine le dit : même si on n’a pas peur de Dieu mais il faut avoir honte, par ce que Dieu nous voit, il voit ce que nous faisons. Nous continuerons ce combat, parce que si la dictature revient encore en Guinée, beaucoup de familles seront endeuillées encore. Pour un rempart contre une autre dictature dans notre pays, il faut continuer la lutte ; Nous allons continuer ».

Dans le cadre de cette continuité, un autre calendrier de mani-fesses-tensions a été déjà mis en place. Ces zozo-causants ne veulent laisser aucun dépit à ce pourboire qui n’a aucune gêne quant à la répression « Nous projetons une journée ville morte le lundi et le mardi nous invitons tous les Conakrykas sur l’autoroute Fidel Castro de tanènè jusqu’à l’esplanade du stade du 28 septembre ». Allez-y mes chers le gaz vous attend et peut-être même des balles réelles.

A cette marche des zozo-causants, ils n’ont pas pu rallier l’auto-croute qui était pourtant l’itinéraire. Les agents jasant des farces de maintien de désordre, en tête du peloton, le gêné-râle Bafoué leur ont barré la croute à la belle-vue. C’est là que le véhicule de Guelloun Radin a été touché. Une dizaine de ses gardes du corps ont été arrêtés dans les échauffourées. Une autre raison pour lui de mani-pester.

LAISSER UN COMMENTAIRE