L’INSTALLATION DES EXÉCUTANTS CON-MINOTS PERD TURBO

0
253
Fodé Oussou Fofana Vice-président de l'UFDG

Dimanche 07 octobre, plusieurs exécutants con-minots ont été élus. Suite à certaines tensions la procédure d’installation a été suspendue. « Un amateurisme de Boulet mal Codé  » selon Doftourou Faux-dé Foussou vice-président de l’UF-Dê-Gué.

Aussitôt commencée, aussitôt suspendue. L’installation des exécutants con-minots s’est partiellement déroulée à l’intérieur du bled. Certaines communes urbaines et rurales connaissent désormais leurs maires et adjoints, par contre d’autres vont continuer encore à attendre. La suce-pension de cette procédure d’installation «  dénote le dysfonctionnement, l’amateurisme et l’incompétence des cadres du ministère de l’administration du territoire. Dans un pays normal on doit être capable d’avoir un calendrier à savoir quand est-ce on organise les élections. Par exemple une des communes rurales de macenta ou la commune urbaine de macenta les conseillers doivent savoir quand est-ce les délégués viennent quand est-ce on fait la formation et quand la mise en place a lieu. Maintenant si le ministère de l’administration n’est pas capable de faire ça il faut remettre en cause la compétence du ministre lui-même. Quand on installe des gens, le lendemain matin y a un autre arrêté qui sort et que l’installation est suspendue, ça dénote l’amateurisme du ministre Bourema » relève Doftourou l’un des vices-présidents de l’UF-Dê-Gué.

http://guineedecalee.com/les-zozo-causants-donnent-des-directives-au-boulet-mal-code-dans-la-procedure-dinstallation-des-elus-locaux/

Les tensions qui ont prévalu à  Kindia, ont dû précipiter l’ajournement du processus sur toute l’étendue du trottoir nationale. Une partie de la population de Kania ne veut pas sentir le candidat de l’UF-Dê-Gué à la marie de Kindia, ce qui est contraire aux accords du 8 août passé. « Pour le cas de Kindia c’est de demander à Alpha Condé de dire à son gouvernement de respecter l’accord qui a été signé. L’UFDG a respecté l’accord du côté de Dubréka, notre candidat ne s’est pas présenté. Aujourd’hui ce que nous demandons au RPG c’est le respect de l’accord politique pour qu’on en finisse calmement. Quand on n’est pas d’accord sur un accord signé on dénonce. Donc aujourd’hui il est de la responsabilité de Damaro et de Bourema Condé de prendre toutes les dispositions pour que la paix règne à Kindia »  le vice-président plaide quasiment genoux) terre, les bras au dos.

Pour l’heure, le parti de Guelloun Radin se frotte les mains d’avoir ramassé deux communes rurales sur trois et la commune urbaine de Fria. Mais c’est encore prématuré de faire un bilan car l’installation est loin de finir.

Mbella Diallo

LAISSER UN COMMENTAIRE