LE NON-VOYANT TACOT DE L’ÉCOLE DES AVEUGLES GÎT À HAMDALLÂ ILÂ

0
264

 

LE NON-VOYANT TACOT DE L’ÉCOLE DES AVEUGLES GÎT À HAMDALLÂ ILÂ

Le tacot  qui assure le transport des élèves aveugles et mal voyants, est dans un état défectueux et garé à Hamdallâ ilâ dans la commune de râteau-mat. Les dispositions prises dit-on pour son dépannage trainent à pas de caméléon dans le circuit oblique de l’administration.

Quelque part à Hamdallâ ilâ  CBG dans la commune de râteau-mat, le bus des élèves non-voyants est immobilisé. Il est dans un état défectueux : des roues dégonflées et d’autres crevées. Les vitres colmatées et les batteries épuisées. Une multitude de pannes souligne le chauffeur. « Le bus est complètement foutu. Y’a pas d’amortisseur, y’a pas de pompe, quand j’éteins, il faut que je me couche pour allumer. En circulant y’a beaucoup de fumée qui sort derrière » récence entre autres complications, Lansana Scylla, le conducteur du bus.

Depuis l’arrêt du bus qui suspend automatiquement les cours au centre Sogué, le dossier pour l’obtention d’un paiement pour son dépannage trainent.  Comme si tout le monde se fout que ces mômes ratent les cours. Le chemin semble plein d’embuche. « Y’a des procédures à suivre quand tu fais un engagement pour un paiement. L’engagement est fait par la DAF, de la DAF, ça va aux finances et aux finances y’a beaucoup de service où ça doit circuler pour que ça sorte » affirme Moussa Traoré le Dur-recteur National de l’action sociale. Dommage que même les affaires urgentes soient banalisées dans ce bled.

Les élèves aveugles et malvoyants vont encore continuer à garder leur mal en pas-science. . Tout cela, à cause de la lenteur du traitement du dossier de dépannage. Pendant ce temps les pannes du bus ne font qu’augmenter. Bientôt elles seront aussi géantes qu’un fromager.

Mbella Diallo

LAISSER UN COMMENTAIRE