Ouss-Mane DK erre dans ses errances 

0

Ce samedi, un décaleur qui trouve appétissant l’écriture a dédicacé son œuvre « Errance poétique » à l’univers-cité gêné-râle Lansana Conté de Sonfonia. Éditée aux édi-chions Elohim, cette œuvre est la deuxième qu’il met à disposi-chion des amoureux des vers. 

Neuf heures, début de la dédicace. Des parents, des écrivains, des journaleux mais aussi des amoureux de ses vers qui cognent sur fesse-book sont tous réunis pour le soutenir. L’évènement commence par une présenta-chion sommaire de l’œuvre  par l’auteur. Ce sont trente trois thèmes répartis sur 154 pages qui le composent avec une préface du chroniqueur Souleymane Thianguel. Ensuite les dix-courts du dur-recteur gêné-râle des éditions Elohim et celui de Yamoussa SIDIBÉ, journaliste et écrivain en l’honneur de l’auteur. Dénoncer les maux qui taraudent notre bled par des mots, voici ses motiva-chions. Dans son ouvrage, des questions de genre et d’éducation sont traitées.

Le livre  »Errance poétique  »

Le  premier texte « mes errements » à été déclamé en slam par Yaya cassé qui le qualifie de chef-d’œuvre. «pour moi c’est une œuvre aboutie parce que vu les lignes que j’ai parcourues, voir un jeune auteur se lancer dans une lignée de révolte et le faire avec une forme d’écriture aussi restreinte, aussi difficile qui est la poésie… C’est une œuvre d’art»,a t-il précisé. L’auteur Ouss-Mane DK Balle-dés a dédié cette œuvre à sa maman. «je perds mon vocal, je perds mon ver…je ne peux dire que ce que les gens racontent sur elle. Mais je me rappelle d’une chose, quand mon papa a quitté le hadj, je fus la première personne à l’informer de la disparition de ma maman qui a perdu la vie dans un accident de moto, on l’a renversée alors qu’elle marchait à côté du trottoir. Je le lui ai dit en ne sachant pas que ce n’était pas quelque chose à annoncer comme ça. Je savais qu’elle gérait une petite boutique, qu’elle était combative, elle aidait beaucoup mon papa », a t-il déclaré la tête baissée.

L’évènement a pris fin par la séance de dédicace du livre. Cette œuvre est sa deuxième produc-chions et le premier du genre côté poésie pour l’auteur. Sa première œuvre a été éditée par Edilivres. « Errance poétique  » vendue aujourd’hui à 50mille francs gluants sera revendu au même prix dans tout le bled.

Couine Elisa-bête 

LAISSER UN COMMENTAIRE