Procès Cheikh Affan : Abdoul’aïe Bas se constitue partie civile

0
Abdoulaye Bah, Candidat de l'UFDG à la mairie de Kindia

Le pro-sait minus-terre public contre le faux Cheikh Affan a été renvoyé a été une nouvelle fois renvoyé ; la prochaine audience est prévue le 11février. Le prévenu serait malade. Mais son excuse n’est passée. A la surprise de tous, Abdoul’aïe Bas ancien président de la délégation spéciale de Kindia s’est constitué partie si-vile.

Le faux Cheikh Affan est poursuivi pour des propos jugés ethnocentristes et régionalistes. Il y a un moment, c’était lui la star sur les raison sociaux notamment fesse-bouc. Il disait des insanités et récoltait plusieurs vues. Ses vidéos étaient prisées par des gens pour ou contre ce qu’il disaient dans ses posts. Son procès a été renvoyé au 11 février. De toute façon, il n’était pas à l’audience. Ses avocats ont argué qu’il est malade et ont brandi un certificat médical. Le médecin lui proposerait un repos de quelques semaines. Humm, on n’y croit pas.  La pro-crieur n’a pas été convaincu. Pour lui, rien ne prouve que le prévenu soit malade, le certificat n’a pas été signé par un médecin légiste.  Elle a donc demandé le renvoi du procès. Demande que le juge acceptée.

Et à la surprise de tous, un avocat est arrivé et a demandé que Abdoul’aïe Bas ancien président de la délégation spéciale de kindia se constitue partie civile dans l’affaire. Là aussi le juge et le minus-terre public. Joint au talifon, ce dernier nous apprend qu’il était nécessaire qu’il le fasse « il va m’expliquer pourquoi il m’a insulté. J’ai lu mardi sur internet que lui-même il a reconnu qu’il a proféré des injures publiques contre  Honorable Ousmane Gaoual Diallo et Abdoulaye Bah de kindia. Nous avons les copies. Mon avocat et moi on s’est concerté. Ma dignité est touchée. Mon honneur est souillé. Par conséquent je demande réparation et justice dans mon pays. Comme d’habitude on mettre en marche la machine judiciaire ».

Diami-latouuri

LAISSER UN COMMENTAIRE