Quand Mohamed se marre du Boulet mal Codé dans les « grandes gueules »

0
Bouréma Condé ministre de l'administration du territoire et de la décentralisation

Le sinistre de l’administration du trottoir était chez nos con-frères d’  « Espace FM »dans l’émission « Les Grandes Gueules », ils ont naturellement parlé de la recomposition de la CENI qui est en cours.  Le fouineur Mohamed Marrant a relevé un problème dans le décret de désignation des membres de la mouv-dance à la CENI. Sur les sept de la mouvance, il y en a deux qui viennent de deux partis alliés. Mais les deux partis ne remplissent pas les critères. A savoir : avoir participé aux deux dernières sélections nationales et avoir deux dépités à l’assemblée nationale. Ce qui  n’est pas le cas.  L’UPR et la NGR ont chacun un dépité, pas deux comme le dit la loi et les partis n’ont pas participé à la dernière présidentielle, puisqu’ils ont décidé d’accompagner le candidat du RPG qui n’est autre que le puissant locataire de wètchètouréyah ; Körö-Condéilii. Huit candidats ont participé à la présidentielle de 2015 et les partis UPR et NGR n’en font pas partie.

Le sinistre a eu chaud, on a senti à travers nos téléphones chinois qui nous servent de radio que le gêné-râle Boulet mal Codé était mal à l’aise. Mensonge démasqué. Il a pris un moment pour répondre. Le sinistre a d’abord dit que la NGR a participé à l’élection, mais les journaleux n’ont pas gobé ça. Il était obligé de donner une explication farfelue, comme si les gens qui écoutaient sont des cons

« Participer c’est prendre part, même si on n’a pas de candidat » nous sert le sinistre. Boulet-mal Codé I Sobott. Ladjila ! Ehhhh grand. Non franchement, interprétation de la loi là c’est vraiment délinquant. Cela veut tout simplement dire que le décret de recomposition de la CENI viole la loi sur l’institution.

LAISSER UN COMMENTAIRE