Le RNB gosse au rang debout de l’Afrima Awards 

0
561

 

Le RNB gosse au rang debout de l’Afrima Awards 
La comme-pétition Afrima Awards connaîtra ette année la participation de plusieurs des art-tristes kondébilikas dont Saoulé Bang’s. Elle met aux poings les art-tristes les plus renommés de Farafina . Après le Prix (Dé)couvertes RFI 2016, le RNB gosse n’aura pas attendu longtemps dhè. Il vient donc d’être retenu pour la compétition Afrima awards avec Dégage-d’ici Force 3, Akan-dia Kora et Mousto Cas-marrant. La comme-pétition se tient du 10 au 12 novembre prochain au Nigeria. Saoulé Bang’s compétira dans les catégories de l’art-triste le plus prometteur en Afrique et du meilleur artiste contemporain africain. Les vainqueurs de chaque catégorie recevront un trophée en or en forme de djembé de 23,9 carats et un microphone. C’est pas beau ça ! Le jeune ar-triste très présent récemment sur le devant des scènes souhaite que Kondébilidougou gagne cette compétition.
Son inspiration ? Il la tire d’un peu de tout, nous dit-il: «j’ai pas de limites en fait». Le jeune lauréat du Prix RFI Découvertes a assez de projets. «Que je gagne ou pas, en tant qu’artiste, j’ai toujours des projets. J’ai déjà un album en vue que je prépare avec Sony. Il y a la tournée nationale que nous préparons aussi», a-t-il expliqué.
Le Prix RFI aura beaucoup apporté à Saoulé Bang’s: «comme vous pouvez le voir, ça m’a grandement ouvert les scènes et beaucoup de portes. J’ai pu faire une tournée africaine et aujourd’hui, je suis nominée au Afrima Awards». A propos de la nomination de Bantara Sot au mystère de la culture, des scores et du patrimoine histo-rixe, le RNB gosse nous donne son avis «Pour moi, ce ministère n’existe pas et n’a jamais existé. C’est juste une forme qui est là. Personnellement, je ne connais pas bien le nouveau ministre mais j’ai entendu bon nombre de personnes dire que ce monsieur a les mains sales. Mais j’espère que dans sous peu de temps ce soit pas le cas, qu’il fasse quelque chose. Avec tout ce qu’on a comme talent, ça devrait suffir pour que le ministère de la culture guinéen devienne le meilleur au monde», nous a-t-il causé.
Concernant le drame survenu à Dar-es-Salam, Soleil-manne Bangoura déclare qu’il n’ya pas plus fort que l’Etat: «si l’Etat veut que quelque chose arrête, ça se fera. On parle aujourd’hui de Conakry Capitale mondiale du livre, pourquoi pas penser à Conakry la capitale la plus propre du monde. Voilà des choses sur lesquelles on devrait se baser pour rendre les Guinéens fiers. En Sierra Leone, c’est l’eau qui a tué les gens, mais chez nous c’est une montagne d’ordures ; çà c’est une honte».
Le chanteur de Faré bombo n’bai, une de ses œuvres les plus populaires, demande aux jeunes Kondébilikas de se réveiller, travailler sans compter sur personne et refuser toute manipulation de qui que ce soit parceque la richesse d’un pays, c’est sa jeunesse. Pour sortir le bled du règne des multiples maladies qui le rongent et le rognent. À bon entendeur, palu!

 

                                        Couine Elisa-bête

LAISSER UN COMMENTAIRE