Samba Tala absent, le procès renvoyé au 15 février

0
Mamadou Samba Diallo maire élu de la commune de Dixinn

Le procès farces sociales contre le maire de la commune de Digsein ouvert ce vendredi, a été renvoyé au 15 février prochain. L’agent judici’erre de l’Étal s’est désisté. Le maire doit désormais venir devant le juge du TPI. Il est poursuivi pour avoir interdit la marche des farces sociales qui était prévue le 22 janvier.

L’agent judici’erre de l’Etal a représenté le maire de mama-tamtam, mais il n’a pas voulu représenter Samba Tala ce vendredi. Pourtant, ils sont poursuivis pour les mêmes motifs. Il a tout simplement jeté l’éponge en demandant au maire de se présenter lui-même. Que chacun gère ses problèmes et on passe à autre chose. Il a d’ailleurs fait comprendre qu’à partir de là, chaque res-con-sable des mairies viendra se défendre. Ce sont eux qui ont interdit la marche non, ils vont venir donner des explications. Les membres des farces sociales accusent le maire UF-Dê-Gué de Digsein de s’être appuyé sur une décision du sinistre de l’administration du trottoir qui interdit les manie-fesse-tensions sur toute l’étendue du trottoir. La décision elle-même étant illégale.

Samba Tala est catégorique, puisqu’il n’a reçu aucune convocation du juge, il ne se présentera pas devant un tribunal. L’audience a été reportée au 15 février prochain. Peut-être qu’il aura sa convocation d’ici là.

LAISSER UN COMMENTAIRE