LE SOGUÉ AVEUGLÉ PAR DES CLASSES SÈCHES

0
335

 

LE SOGUÉ AVEUGLÉ PAR DES CLASSES SÈCHES

Les cours  sont en berne au centre Sogué ; l’école des aveugles et malvoyants situé dans la commune de râteau-mat.Toutes les salles classes sont quasiment vides. Le bus qui assure le transport des élèves est en panne. C’est du moins, l’information officielle.

Il y’a pratiquement près d’une semaine, que les élèves aveugles et malvoyants ne viennent pas à l’école pour suivre les cours. Le vieux bus qui fait la navette de quartier en quartier chaque jour pour les ramasser du domicile à l’école, est en panne. Le dépannage traine encore par ce que « jusqu’à présent on n’a pas encore envoyé le bus au garage, ». affirme la Dur-rectrice de l’école Deli-fine Sénia Zoumanigui.

Le motif est que selon Deli-fine la réparation du bus dans les petits garages du quartier ne rassure pas. Alors, ils décident de « l’envoi du bus dans le garage du gouvernement ». Mais pour des questions protocolaires, le dépannage du bus va encore prendre du temps rassure la Dur-rectrice, « Vous savez y’a un problème d’hiérarchie, de papier et il faut écrire, il faut faire ceci et cela…». Avant que tous ces papiers soient collectés, les élèves non-voyants s’apitoient sur leur sort. Selon cette res-con-sable, le centre Sogué n’a pas reçu d’aide de l’Etat depuis 2016.

Seule la classe de 6eme année fait cours. Ces élèves,  par peur de rater les examens ou de reprendre la classe, cognent les cailloux encours de route pour venir à l’école, « on se déplace avec les amis par ce nous ne voulons pas échouer notre examen cette année. On ne veut pas qu’on fasse deux ans dans une même salle » déclare Issatou Barry.

Un autre élevé , nerveux et fatigué d’être cloîtré chez lui  affirme que ce n’est pas à cause d’une panne mais plutôt à cause d’un  manque de carburant. Il  tire la sonnette d’alarme, «  nous sommes fatigués de ça. ce qui se passe en Guinée c’est ici seulement qu’on entend que c’est pour manque de carburant que les élèves non-voyants ne vont pas à l’école. C’est énervant » scande cet élève de la 5ème année du centre Sogué.

Les élèves non-voyants de l’école Sogué vont continuer à prendre leur mal en patience. Panne ou manque de carburant, le bus reste immobile et les élèves handicapés visuels restent pour le moment cloîtrés chez eux. Kondébilidougou, c’est ça aussi.

Mbella Diallo 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE