SOÛMÊ DROIT DANS SES CÔTES, SEREIN JUSQU’AU-BOUDDHISTE DANS SA CRÈVE GÊNÉE-RÂLE

0
526
Aboubacar Soumah secrétaire général du SLECG

SOÛMÊ DROIT DANS SES CÔTES, SEREIN JUSQU’AU-BOUDDHISTE DANS SA CRÈVE GÊNÉE-RÂLE

Lundi 12 janvier, la faction du syndicat libre des enseignants chercheurs  de Guinée (SLECG) pilotée par le ‘’ Rebelle’’ Bouba Soûmè , a déclenché une crève gêné-râle illimitée dans tout Kondébilidougou. En ce mardi 13 février, deuxième journée de la crève, Soûmè  se frotte les mains. 

Le lundi 12 janvier première journée de la crève des gens-saignants, plusieurs écoles publiques du bled ont suivi le mot d’ordre. Bouba Soûmè  le principal meneur, claque les doigts et dresse un premier bilan du combat de sa bande. « Le bilan est positif et les enseignants ont répondu au mot d’ordre de grève  de Conakry jusqu’à Yomou. Toutes les préfectures, toutes les régions ont suivi le mot d’ordre de grève, excepté quelque deux à trois écoles de la ville de Kankan » se réjouit tout de même le chef dissident du SLECG. A l’entendre, la désolidarisation de ces deux ou trois écoles de Gbékan djamana, ne gâche rien à leur mouvement.

http://guineedecalee.com/rebelle-bouba-soume-rebelote-gens-saignants-balottent/

A ce jour, aucune brèche de négociation n’est ouverte entre le clan de Soûmè  et le gou-bernement. Alors le ‘’Rebelle’’ Soûmè  n’en démord pas, il compte aller jusqu’à la satisfaction des points de revendications.

Mbella Diallo

LAISSER UN COMMENTAIRE