Suce-pension du journaleux Sorel Kaïta: les négociations sont actives à l’interne

0
517
Sorel Keïta journaliste de la RTG, suspendu

Sorel Keïta suce-pendu de la RTG depuis le 14 aout pour avoir donné la parole à un chanteur qui critique Körö-Condébilii. Les res-con-sables de la télé bidon disent que les négociations se poursuivent à l’interne.

Quand Sorel Keïta invitait le chanteur de ‘’Daddy’’. Il ne s’était certainement pas douté que ça lui vaudrait son taf pour quelques jours. Après avoir invité un membre du groupe les espoirs de coronthie qui a chanté un morceau dans lequel il critique Körö-Condébilii contre ses promesses non tenues, l’animateur de l’émission ‘’kolomatin’’ de la télé-bidon Koloma  Sorel Keita a été aussitôt suce-pendu.  Il ne savait pas dans quoi il se fourrait. Tout le monde ne passe pas à la télé bidon. Il ne travaille pas depuis le 14 aout dernier .L’ani-menteur de l’émission’’ phare’’ dit  avoir reçu un appel venant d’Aya Diawara cheffe de la section culturelle pour lui dire qu’il a été remplacé, sans aucun document qui certifie sa suspension. Tout se fait de façon verbale dans cette baraque. Joint au téléphone par notre rédaction ce matin, l’animateur Sorel Keita depuis l’intérieur du pays nous a confié que les négociations sont en cours.

« Je ne travaille pas je suis à l’intérieur du pays. Quand je reviens je vais reprendre. Les négociations sont en cours, je reprends au retour. Ce n’est plus comme avant il y a l’espoir. Je suis venus pour la fête on s’est concerté et quand je reviens je vais reprendre ». Il a raison, c’est bien de profiter des vacances gratuites qu’on lui donne.

http://guineedecalee.com/telebidon-championne-medias-kondebilikas-2018/

Nous avons tenté de joindre Aya Diawara mais en vain res-con-sable de la section culturelle de la télévision nationale. Mais selon des sources proches, depuis que la suce-pension est  tombée, elle  n’est pas tranquille, elle rencontre souvent les chefs pour que la sanction soit levée. Il joue ses cartes de façon discrète.

A noter que le que le dur-recteur général de la RTG, Séekouba Savané a qualifié ce sujet d’un problème interne dans un service donné. Il ajoute tout de même que les journaleux Condébilikas n’ont pas de sujets à débattre. Vous nous donnez un sujet si important et vous ne voulez pas qu’on en parle ? On refuse! Si vous voulez suspendez-nous aussi.

Djiwo Bas

LAISSER UN COMMENTAIRE