A bien ri, qui était au Festival International du Slam et de l’humour de Con-à-cris

0
Des artistes à la fin du FISH au centre culturel franco-guinéen

Le Condébilika est stressé et tendu ; moindre parole, il te répond mal. C’est donc pour lui  filer une dose de bonne humeur qu’après le spectacle COMEDICINE à Con-à-cris, Ze-balle et sa troupe ont organisé la deuxième édition du Fesse-tival internatio-mal de Slam et d’Humour. Avec Adama Dahico, humoriste il-voit-rien et Croque-mort, slameur tchadien à l’affiche, les participants se sont tordus les côtes, tellement ils ont ri.

Le spectacle de clôture qui s’est tenu dans la salle Momo Wandel du Centre Culturel Franco-Guinéen (CCFG) a commencé par une prestation sur le thème de la paix. L’auteur après avoir fait un bref retour sur l’arrivée des Menguè Condebilikas au pourboire a fait comprendre au public présent que les quatre lettres du mot PAIX ne sont rien les unes sans les autres, façon de dire de nous donner la main pour que ce mot soit une réalité dans le bled. S’en est suivie une première sortie de Ze-balle Traoré, humoriste Condébilika et maître de la serrée-momie pour donner les couleurs du spectacle avant de laisser place aux slameurs pour leurs prestations.

Sur fond de mélodies, parfois sans aucune note de musique, le guide venu de Labé, Fatou la viscérale et la troupe ROBELLIS ont égayé et fait voyager les parti-chipants vers d’autres cieux avec des maux. Diallo Cravate a ouvert le bal pour la prestation des humoristes suivi de Commando Moustik.

Le collectif J’ARTICULE avec Boston le Phoenix a repris le côté Slam suivi de Tellyum qui a déclamé ses rimes sur fond de guitare avec Fesh X-men. Alpha Ou-marre de l’autre journal et Lass se sont aussi essayé à l’humour ce soir en commençant par encenser les nounous qui ont étiré leurs lèvres de joie. Qui a dit que les journaleux étaient riches même ? Faut bien gagner son pain hein.

Théo-fil Fassa Mano sur une note musicale de Pierre Tekily Millimouno (Slameur) a bercé la salle pleine avec du slam sur différents thèmes. Mister Slam l’a suivi côté note musicale pour slamer en évoquant le déguerpissement de Kaporo-rails, l’actu-alitée du moment.

N’diaye Teddy, seule humoriste de ce FISH n’a pas manqué (avec assez de mal) de mettre dehors les dents des spectateurs, même s’il lui a fallu attendre la fin de sa prestation pour recevoir quelques applaudissements. Takana, pas Zion hein mais Moïse Bangoura a quant à lui parlé du thème d’immigration et de réalisations de films pour sa presta-chions humoristique. Yaya Ezaïl Cassé AKA Le Parolier du Sud a joué un duo avec âme sensible, une nouvelle recrue du slam sur son texte « Si j’étais une femme ».

De l’émotion et de la bonne humeur, il y en avait dans la salle. Croque-mort, président de la coupe d’Afrique de slam a, avec savoir-faire slamé sur une note de musique aussi, soutirant des applaudissements répétés à l’assistance.

Adama Dahico, autre vedette de ce FISH et qui vient de sortir un livre, « je veux gouverner la France pour comprendre l’Afrique  » est celui qui a clôturé cette 2ème édition. Habillé du pagne local Forêt Sacré de la Guinée Forestière, il a joué avec son entrain habituel sur une musique en citant des proverbes drôles. Ensuite, l’humour qui voit rien, oups Ivoirien est revenu pour du fou rire avec le public.

Il a terminé par lancer un appel à l’aide pour perpétuer ce genre d’initiatives car il n’y a pas d’art mineur selon lui.

Couine Elisa-bête

LAISSER UN COMMENTAIRE