Qui a tué Madame Boiro ? 

0
877

 

Qui a tué Madame Boiro ? 

Le procès dans l’affaire de l’assassinat de dame Aïssatou  Boiro et de Paul Temple Cole, a été repris à zéro ce mardi 26 décembre au Tribunal de Première Insistance de Digsein. La composition du tribunal criminel qui a examiné en premier le dossier, a été changée pour dit-on des raisons d’administration judici’erre.

Une dizaine d’accusés.  A leur tête, Mouhamed Diallo alias ‘’Junior’’. Tous sont poursuivis pour assassinat, vol en main armée, association de malfaiteurs entre autres.

La nouvelle équipe du tribunal criminel en tête de peloton, le juge Mangadouba Sow, a pris l’affaire en main,  méconnaissant le contenu du dossier. La greffe du jour a lu l’ordonnance de renvoi pour permettre au tribunal d’être au bain du dossier.

Dans l’ordonnance de renvoi,  une erreur a été relevée sur le véritable nom de Junior. Selon Maitre Jean Maurice ‘’Mouhamed Cissé ne peut pas être Mouhamed Diallo’’ c’est pourquoi « nous avons donc demandé au président du tribunal conformément à l’article 383 de notre code de procédure pénale de procéder par ce que ça devait même être fait , à la vérification des faits et c’est ce qui a été fait et un PV a été dressé dans ce sens-là ». soutient l’avocat de la défense.

Les conditions lamentables du tribunal archicomble et pour  des raisons de sécu-irrité du gros morceau de l’affaire ‘’Junior’’,  Me. Maurice se demande « pourquoi on peut être dans un tribunal avec un client qui a tellement de chose à dire dans un tribunal comme ça, sans aucune sécurité, c’est pourquoi nous avons demandé que le procès soit délocalisé ». Une idée que la partie Ci-vile partage « Nous avons sollicité la délocalisation du procès » affirme Me. Sali-flou Bea-voguit.

C’est sous une note de brouhaha sur les bonnes conditions de déroulement du procès que le juge Manga Doubârou Sot a renvoyé l’affaire au 19 février 2018 car dit-il ; il est de l’obligation du tribunal de comprendre le dossier.

Pour rappel, c’est en novembre 2012 qu’une bande armée a assassiné Aïssatou Boiro Dur-rectrice nationale du trésor public et Paul Temple Cole informaticien dans une entreprise de télécommunications privée, sur la route de Kipé dans la commune de Râteau-mât.

Mbella Diallo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here