Amara Somparé/arrestation de journalistes « C’est des choses qu’on ne devrait pas constater dans notre pays en ce moment »

0
Amara Somparé ministre de l'information et de la communication

Amara Somparé le sinistre de la complication était l’invité du journal de la télé bidon hier lundi 1er avril. Il y était pour plusieurs sujets notamment la mise à disposition d’un nouveau plateau télé. Le sinistre a évoqué l’arrestation du journaleux Lansana Camara détenu à la maison centrale depuis près d’une semaine.

Sacré gars de Körö. Le sinistre parle certes de façon courageuse mais on a l’impression qu’il nous nargue ou qu’il veut montrer qu’il est impuissant face à cette arrestation d’un homme de médias malgré la dépénalisation du délit de paresse « Il est extrêmement regrettable qu’un journaliste soit détenu pour des propos qu’il aurait tenu ou relayés. La présidente de la HAC et le département sont en train de faire tout pour essayer de trouver une issue favorable à ce malheureux incident. C’est des choses qu’on ne devrait pas constater dans notre pays en ce moment ».

Ces maux ne suffisent aux yeux des confrères du détenu à la maison centrale. Il faut qu’il fasse plus et aller au-delà des paroles, mais agir. Les journaleux eux marchent ce mardi pour exiger la libération de leur confrère.

Là aussi beaucoup estiment que ce n’est pas suffisant. Les marches n’ont rien donné en matière de violation de la loi sur la liberté de la paresse. La meilleure chose serait peut-être que tous se rendent à la maison centrale et se constituent prisonniers aux côtés de leur ami et frère. Mais on le sait, ici on est tous poltrons et on est fort quand il s’agit de parler.

LAISSER UN COMMENTAIRE