Après la marche de colère des journaleux, Lansana Camara est libre

0
Lansana Camara à sortie de prison

Après la marche de colère des journaleux Lansana Camara est libre. Le venin des journaleux semble atteindre les auto-risés. Il vient juste de fouler le sol derrière la cour de la maison centrale. Depuis quelques minutes, il respire de l’air pur.  Tout souriant après une semaine au gnouf de l’enclos central, il ressort un peu amaigri. Prison c’est pas ami de quelqu’un.

Les auto-risés en sont pas si audacieuses que ça. La marche de la colère des journaleux les a fait fléchir. Lansana est libre. Il rentre chez lui et ce soir il dormira tranquillement sans risque d’être réveillé par des punaises ou autre insecte locataire de la maison centrale.

LAISSER UN COMMENTAIRE