BAH LOUURI ET SES AVOCATS EN ROGNE CONTRE MANGA-GOUBA CHAUD

0

 

BAH LOUURI ET SES AVOCATS EN ROGNE CONTRE MANGA-GOUBA CHAUD

Les dégâts dans l’affaire dite assassinat du journaliste Koula Diallo ont été rouverts ce lundi 8 janvier au tribunal de Première insistance de Digsein.

Sans poursuite des dégâts sur le fond, les avocats de la partie ci-vile ont d’entrée de feu demandé la récusation du juge. Qu’il soit dessaisi du dossier. Le motif, selon la partie ci-vile, serait le fait que le juge Manga-gouba Chaud a refusé la comparution des témoins précédemment cités et la projection d’une vidéo comme moyen de preuve.

Le juge du haut de son présidium a rejeté d’un revers de la main la demande de sa récusation pour non respect de la procédure dans la forme. Une décision qu’a soutenue Maitre Sali-flou Béat-vogui de la dépense, accompagnée d’une acrobatie d’explication judiciaire: « Lorsqu’on récuse un juge de première instance, c’est le Premier Président de la Cour d’appel qui notifie au Président de la juridiction auquel appartient le magistrat récusé, la lettre de récusation par la forme administrative. C’est ce qui est prévue à l’article 740, 741 du code de procédure pénale ».

La partie ci-vile en boule, très énervée, boude l’audience et sort de la salle en toute pompe. Curieux que nous sommes de savoir l’opinion de la partie ci-vile, Maitre Manuel Bas-en-bas, dans une fureur, nous lance sur le visage:  « Ceci ne concerne pas les journalistes ».

L’audience est renvoyée pour mardi, 9 janvier 2018 pour la poursuite des ébats avec la comparution  de Bhâbha Ali-mou, à titre de témoin.

Mbella Diallo

LAISSER UN COMMENTAIRE