Bicéphalisme au sein de l’AGEPI, la HAC ferme le siège de l’association

0
Martine Condé, présidente de la HAC

Certainement la crise à l’AGEPI (Association Guinéenne des Éditeurs de la Presse Indépendante) connaitra son épilogue. Après une bataille dure où les belligérants ont failli laisser leurs plumes, la HAC (Haute Autorité de la Communication) vient enfin de prendre ses responsabilités. L’autorité de régulation décide de fermer les locaux de l’AGEPI ce vendredi juillet. Rappelons que ce lieu  a fait l’objet de combat de coq entre journaleux ces derniers jours.   

, « La radicalisation des positions et les actes de violences et de vandalisme au siège de ladite association», constaté la jolie présidente de la HAC, qui veut jouer son « vrai » rôle maintenant.

La HAC met en place une commission de médiation et de résolution de la crise qui a pour mandat d’écouter les deux parties en conflit et tous les acteurs concernés, de proposer des amendements aux statuts et règlement intérieur de l’AGEPI et d’organiser un congrès permettant d’adopter les textes amandés et d’élire un bureau exécutif.

Cette commission de cinq membres est composée de :

1)Elhadj Ousmane Camara, commissaire de la HAC, président

2)Boubacar Yacine Diallo, ancien ministre, patron de presse, rapporteur

3)Elhadj Souleymane Diallo, patron de presse, membre

4)Hassan Kaba, directeur de la Maison de la presse, membre

5)M.Sékona Keita, commissaire de la HAC, membre

La présente décision sera notifiée aux parties intéressées, au gouvernement et aux associations de presse et publiée partout où besoin sera.

Diallo Kolenkè

LAISSER UN COMMENTAIRE