Bientôt la libéralisation du secteur du contrôle technique des véhicules

0
Aboubacar Sylla ministre des transports

Le sinistre des trans-corps a annoncé lors de son brouhaha devant les journaleux que le secteur du contrôle des véhicules sera désormais ouvert. Plus question que SIVITA monopolise le secteur. Pour l’instant, il n’y a que les camions citernes qui sont soumis à un contrôle. Le reste on s’en fout. Même s’il n’a pas de phares ou de rétroviseurs, un véhicule peut rouler à Condébilidougou. Les croutes font leur boulot de tuer des Condébilikas en gros.

Combien de Condébilikas n’ont jamais fait ou entendu parler de contrôle technique de leur véhicule. Ils roulent jusqu’à ce que le tacot les lâche et vont pour une réparation chez un mécano, le plus souvent incompétent. Le zig-zaga-mord veut mettre fin à cette pagaille, parce que jusque-là, le secteur est monopolisé par SIVITA. Le sinistre des trans-corps annonce une libéralisation du secteur. Voici ce qu’il nous a servi « Le parc automobile guinéen, avoisine 400 mille véhicules. Imaginez, avec un seul centre qui ne peut contrôler qu’une cinquantaine de véhicule à peine, par jour. Pour que 400 mille véhicules puissent être contrôlés, je vous laisse deviner combien d’années cela pourrait prendre. Donc, nous avons décidé de libéraliser l’activité et de faire de telle sorte qu’elle soit réglementée ».

Une réglementation est certes imminente, mais on ne veut pas non plus de la pagaille dans le secteur.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE