Bouba Soûmè casse le tableau des présences des gens-saignants du MENA

0
Caricature d'Aboubacar Soumah secrétaire général du SLECG

Le minus-terre de l’éducation nationale vient de publier un tableau de la situation des présences du personnel de l’encadrement, enseignants et élèves au primaire et au lycée. Bouba Soûmè rejette les chiffres selon lesquels plus de 70 % des gens-saignants sont présents dans les écoles.
Le SLECG n’envisage pas lâcher prise. Deux semaines de grève et ils sont toujours aussi engagés. Ce tableau du MENA est pure diversion selon Bouba Soûmè « c’est un tableau qui n’engage qu’eux. Vous êtes sur le terrain et vous voyez qu’il n’y a pas cœur dans les écoles. Ce sont eux qui savent d’ où ils sortent ces chiffres. Nous sommes satisfaits du comportement des enseignants qui respectent le mot d’ordre de grève ».
Dans certaines écoles, une nouvelle stratégie est adoptée par les gens-saignants ; ils viennent et signent la fiche de présences mais ne font pas cours. Ils admirent les ‘’ jolis’’ plafonds inexistants des salles de classes « chaque commune a sa manière. Peut-être que ces communes ont adopté cette stratégie. C’est tant mieux. Chacun de finir sa manière de faire la grève. L’objectif est le même ».
L’arrestation des syndicalistes qui sont au gnouf ne facilite pas non plus les choses. Tout est au point mort désormais « c’est le gouvernement qui est derrière ça. Ils allaient être libérés vendredi et il y a eu un appel de la présidence qui a ordonné leur maintien en détention. Nous attendons l’issue du procès et on avisera. D’ici là la grève continue jusqu’à nouvel ordre. Nous ne négocions spas tant que nos camarades sont en prison ».

Tableaux du MENA

LAISSER UN COMMENTAIRE