Candidose buccale Chez le nourrisson : une pathologie qui fait fureur

0
Dr Arol Édier médecin spécialiste et chef du personnel soignant du dispensaire Saint-Gabriel de matoto

En quelques mois, la candidose buccale est devenue une pathologie très fréquente chez  le nouveau-né à Condébilidougou. Au dispensaire Saint-Gabriel de Matoto très fréquenté, plus de 250 cas ont été recensés seulement pour septembre dernier. Face à cette recrudescence, les spécialistes recommandent aux parents une hygiène dans l’alimentation de leurs bébés.

La maladie touche cependant toutes les tranches d’âge, pas que les bébés hein. Elle se reconnait  par un dépôt blanchâtre sur la langue, l’intérieur des joues et sur les gencives. La candidose buccale est une infection à levures  causée par un champignon appelée Candida. Chez le nouveau-né, cette maladie  est fortement liée à son alimentation. Une alimentation malsaine est  donc un agent causal: “Le bébé a un système immunitaire très faible. S’il tète fréquemment un sein sale, boit un biberon malpropre, cela favorise la candidose buccale. Les décoctions traditionnelles de beurre de karité qu’on donne souvent aux nouveaux nés  sont également d’autres facteurs favorisant”. Explique Dr Arol Édier médecin spécialiste et chef du personnel soignant du dispensaire Saint-Gabriel de matoto.

La maladie peut causer des problèmes digestifs et des ballonnements du ventre comme une balle de football.  Elle provoque également  chez lui le refus de manger. Ventre vide ne reste pas tranquille hein. Elle provoque des pleurs pendant la tétée à cause de petits boutons sur la langue qui sont aussi d’autres signes symptomatiques  de ladite maladie, Dr Arol recommande ceci: « II faut éviter de donner à l’enfant  des  choses qui ne sont pas adaptées à son organisme comme le quinquéliba , observer des mesures simples d’hygiène notamment bien laver le biberon, utile régulièrement de l’eau propre et bien bouillie dans sa préparation , et assainir le sein avant d’allaiter le bébé. C’est aussi simple que ça》.

Face à cette maladie qui menace les nouveaux nés, les spécialistes en la matière jugent utile de procéder à des campagnes de sensibilisation sur la vulnérabilité des enfants et l’importance de l’hygiène dans leur bien-être  auprès des mères.

                                                Morlaye KEITA

LAISSER UN COMMENTAIRE