Code civil adopté : Polygamie entre Alanmanè et Amoulanfé

0

Les députés périmés ont adopté la loi sur le code civil le 9 mai 2019, notamment son article 281 consacré au mariage. Cette fois, les députés périmés votent une loi qui donne la priorité exclusivement à la monogamie. « pour le bonheur des femmes » au détriment des hommes  inconstants. En même temps, ils leur donnent le choix  d’avoir jusqu’à 4 femmes. Mais, ils mettent le bâton dans les roues des hommes s’il faut qu’il choisisse le régime de mariage devant sa nouvelle épouse, disons son petit cœur. Quand on sait que c’est après le mariage que beaucoup tentent la polygamie.

Voici l’article adopté : Article 281 nouveau : Le mariage est soumis au régime de la monogamie pour tous les citoyens guinéens. Toutefois, le futur mari peut, au moment de la célébration du mariage, en présence de sa future épouse et avec l’accord explicite de celle-ci, déclarer qu’il opte pour la polygamie limitée à deux (2), trois (3) ou quatre (4) femmes au maximum. Faute par l’homme de souscrire à l’une des options de la polygamie, le mariage est placé de manière irrévocable sous le régime de la monogamie, sauf dispense accordée dans les conditions prévues à l’article 282 du présent code. En l’absence d’accord entre les futurs époux sur l’option de la polygamie, l’officier de l’état civil ne peut célébrer le mariage.
Article 282 : Par dérogation aux dispositions de l’alinéa 1 de l’article précédent, le président du tribunal compétent peut, sur requête, pour des raisons graves ayant le caractère de force majeure, dûment établi par les autorités médicales, autoriser le changement du régime du mariage.

L’ancien article  qui légalisait la polygamie qui avait été décrié par de nombreuses femmes « jalouses » qui n’aiment pas le partage. Pourtant, beaucoup d’hommes avait jubilé.

#Article_281_ancien : Le mariage peut être conclu – soit sous le régime de la monogamie ;
soit sous le régime de la polygamie limitée à quatre (4) femmes.Faute par l’homme de souscrire à l’une des options prévues au présent article, le mariage est présumé être placé sous le régime de la polygamie. La déclaration d’option est faite auprès de l’officier de l’état civil et, en cas de mariage à l’étranger, auprès de l’agent diplomatique ou du consul territorialement compétent Lorsque l’option est reçue à l’occasion d’un mariage, son effet est subordonné à la célébration de l’union projetée. Lorsque l’option est reçue en dehors du mariage l’officier de l’état civil ou son délégué fait préciser au déclarant quels sont, au moment de sa comparution, ses précédents liens matrimoniaux et, le cas échéant, présente les actes de mariage correspondants. L’option souscrite est reçue par l’officier de l’état civil avant, pendant ou postérieurement à la célébration du mariage.

Le président fondateur Körö-Condébili avait rejeté catégoriquement cette loi, au point que Hadja Halimatou épouse du chef de file de l’opposition polygame avait apprécié pour la première fois un acte du Fama. Les députés périmés ont-ils cédé suite à l’injonction du Koro Kondébili ou de la pression des femmes ? De toutes les façons, de nombreux cadres et ministres sont polygames et beaucoup d’autres sont des futures polygames. Donc les femmes n’ont pas à jubiler puisqu’il y a une porte de sortie pour les hommes.

Diallo Kolenkè

LAISSER UN COMMENTAIRE