Coyah : Des jeunes anti troisième mandat arrêtés à un meeting pro troisième mandat  

0
Des jeunes anti troisième mandat brandissant une banderole

Sacré Körö ! Il tâte le terrain et si tout es OK, il y va si c’est le contraire il change d’avis. De toute façon sa parole est loin d’être une petite colline. C’est ce qui s’est passé ce dimanche dans la préfecture de Coyah. Un grand meeting devait se tenir au stade pour la promotion d’un troisième. Mais les choses ne se sont pas déroulées comme prévu et il n’est pas allé.

Des camps pro et anti troisième nambara se sont  »affrontés » là-bas aussi avec des bandéroles exprimant la volonté de chaque groupe. Sur les premières on pouvait lire «  je suis coyaka, je m’engage pour une nouvelle constitution, Alpha, troisième mandat ». Il n’en fallait pas plus pour irriter les vrais citoyens, respectueux de la constitution. Ils ont alors sorti des banderoles sur les quelles était écrit ‘’Non au troisième mandat, Non à une nouvelle constitution’’.

La pagaille commence alors. Et le fâma n’est finalement pas venu au meeting auquel il était pourtant annoncé.  La scène s’est déroulée devant des sinistres et une forte délégation de cadres originaires de coyah qui ont eu la honte de leur vie. Naby Kiridi Bangoura sinistre sécréteur gênant à la prési-rance, Hadja Mariama Sylla, ministre de l’action sociale, Aly Jamal Bangoura, secrétaire général aux affaires religieuses, le député uninominal de Coyah, Bernard Keita avaient tous magnifié auparavant les ‘’exploits’’ de leur dealer.

Une perturbation qui a conduit à l’arrestation de certains jeunes anti troisième pénalty. Ce bled est doux quoi. On arrête ceux qui prônent le respect de la constitution et on applaudit les bandits qui la violent.

LAISSER UN COMMENTAIRE