Dans sa volonté de perturber la rentrée parlementaire, Faya se fait choper par les farces de désordre

0
Faya Milimono président du parti Bloc Libéral

Faya Pillipöllö et des cadres de son parti ont été arrêtés à l’entrée du parlement. Ils ont été conduits à la maison centrale de Coronthie où ils ont passé quelques momenets avant d’être conduits à la dure-érection de la peau-lisse judici’erre. Le président du BL et ses cadres sont entendus actuellement (11h 20). Partout il y a contradiction, Faya et son Gluck Libéral sont en ligne de mire.

Faya Mélimélo avait annoncé hier qu’il se rendraient au parlement dans le but de protester contre la rentrée parle-menteur ce vendredi 05 avril. Selon ses propres maux, cette session ne devrait pas s’ouvrir avec des  »dépités périmés sans aucune légitimité ». « Tous les partis de l’opposition qui siègent à l’assemblée périmée, seront combattus de la même manière que nous combattons le RPG Arc-en-ciel. Ça veut dire que c’est des collaborateurs des gens qui contribuent à banaliser la république, des gens qui sont là, pour défendre leurs intérêts matériels et non pour défendre la république. L’Assemblée est périmée, ils n’ont plus la légitimité de siéger, aucun argument qu’ils peuvent donner aujourd’hui que s’ils ne sont pas là-bas, il y aura ceci ou cela, n’est valide. Ils étaient là-bas pendant 5 ans, ils n’ont absolument rien pu faire».

Nous attendons à présent la réaction des dépités de l’opposition avec qui il a lancé il y a deux jours le front national pour la défense de la constitution. En attendant, le palais du populo ressemble à un camp militaire. Toute la zone est bouclée par les farces de sécu-raté. Il faut avoir une raison valable pour y entrer aujourd’hui. Il faut éviter de laisser passer les perturbateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE