Décès de Mamadou Sow: le témoignage de son frère

0

Le FN-DÉCÈS a appelé à des mani-pestations illimitées sur toute l’étendue du territoire à partir de ce 13 janvier. Pour cette première journée, c’est encore un autre jeunot Mama-doux Sot qui vient de tomber à la mi-journée.
Atteint par balle à la poitrine selon son frère, Mama-doux Sot se rendait à la boutique dans son quartier de Simbaya 1.《La balle l’a atteint à la poitrine. Il était sorti au moins, cinq minutes après on l’a tiré dessus… Il n’était pas sorti manifester. Il était à la maison, il était allé à la boutique pour acheter quelque chose》, explique Abdoulaie Sot, frère de la victime tout en larmes au téléphone.
《Les gendarmes étaient arrêtés là-bas parce que tout le monde marchait. Il n’y avait aucune pagaille ici. Ils ont tiré au moins six balles. C’est la première balle qui l’a atteint sur sa poitrine parce qu’il était devant chez nous même… 》, précise le malheureux.
A la question de savoir ce qu’ils comptent faire après ce drame, Sot Abdoulaye répond. 《Combien de plaintes ont été portées contre l’État sans aboutissement ? Je ne comprends pas maintenant qui est l’État. Qu’est-ce que nous allons faire? Nous sommes les seuls perdants》, a laissé entendre le frère de la victime dans un sanglot.
Dans la capitale, plusieurs activités restent paralysées en cette fournée.

Couine Elisa-bête

LAISSER UN COMMENTAIRE