Des jeunots gâchent la fête de la COPAM : non au troisième Nambara

0

La COPAM  (Coalition des Partis Politiques Alliés à la Mouvance) a organisé une manie-fesse-tension de soutien à Körö-Condébilii au Palais du Populo, ce jeudi 14 mars 2019. La séré-momie a réuni des chercheurs de postes, des limogés de leurs postes pour fait de corruption, des démagogues et autres chercheurs d’argent.

Pendant plus de deux heures, des art-tristes ont chanté et dansé au rythme des musiques magnifiant fämä et ses  œuvres  « réalisées » par celui-ci. Chose qui reste à vérifier.  La chanson la plus marquante est celle des amazones de Guinée qui dit Alpha bara daa laka, à bara démocratie daalaka entendez « Alpha a ouvert la porte de la démocratie » une sorte d’être porte flambeau du troisième nambara. Pourvu qu’il ne change pas la Constitution. Elles n’ont qu’à chanter jusqu’à 2050 si elles veulent.

Après un long discours lu par le coordonnateur adjoint de la COPAM, Mbemba Traoré qui a dit à la fin que sa coalition est prête à accompagner toute modification de la Constitution.  Il ne fallait pas, des jeunes filles et garçons étaient infiltrés dans la salle pour dire Non au troisième Nambara. Les anti troisième nambara sont aux aguets depuis un moment. Un tohubohu a régné  dans la salle  pendant plusieurs minutes. « Non au Troisième mandat ! 10 ans c’est bon ! On en a marre de la misère ».

De nombreux jeunes en colère ont déversé leur venin à tout promoteur du troisième nambara. De sorte qu’on a eu l’impression que les anti-troisième nambara étaient plus nombreux que les militants de la COPAM. Et la fête est gâtée, les organisateurs ont disparu de la salle des congrès  laissant ainsi un vide et un silence de cimetière. Comme pour dire que quand on parle du peuple ou d’un peuple, il y a deux peuples. Celui du Oui et celui du Non. Le match final c’est en 2020, oui le peuple se prononcera, voire même les peuples se prononceront.

Diallo Kolenkè

LAISSER UN COMMENTAIRE