Exploitation de bauxite et autres grands projets :la mine serrée des Condébilikas

0
Image d'illustration

Un collectif d’organisations de la société si vile de Condébilidougou fait bloc pour barrer la croute au gout-bernement qui veut doter notre bled d’un document dénommé « cadre national d’acquisition des terres et de relocalisation : Un guide pour la gestion des déplacements physiques et économiques involontaires pour les projets du secteur public et privé ».

Pour les gens de la société si vile, ce document comme il est présenté par le gouvernement  ne prend pas en compte la dimension droits humains. Ça ne fera qu’augmenter la galère du Condébilika qui a toujours la mine serrée.  « L’analyse de la société civile démontre que le document cadre national n’a pas été soumis à l’administration déconcentrée, ni des élus locaux, ni des communautés locales dans les zones rurales. Les communautés rurales guinéennes n’ont pas eu la chance d’intervenir sur ce texte et peu savent qu’il est en cours d’élaboration » a dit Pascal Teguiano coordinateur du collectif.

Donc, les gens gros dans le cœur, souhaitent que le gouvernement arrête le processus afin que tous les Condébilikas soient consultés. Ah amusement, comme si le gouvernement proche-loin du peuple là écoute quelqu’un. Regardez Kaporo Rails et Kipé2, vous allez prendre votre dose.

Tant pis si vous respirez galère, dormez à la belle étoile. Pourvu qu’une poignée de personnes, vole pour s’enrichir. Néanmoins la société si vile continue de rêver « Nous voulons que le document passe par l’Assemblée nationale après consultation de toutes les parties prenantes » Hum !!!, une Assemblée avec des députés périmés qu’est-ce que vous cherchez là encore ? Körö va prendre un décret pour mettre en vigueur le document là piaaannn ! On va voir qui va lever le petit doigt. A bon entendeur salut !

Diallo Kolenkè 

LAISSER UN COMMENTAIRE