FN-Décès : « Au niveau du FNDC, l’heure du discours a déjà pris fin »

0

Les dealers du Front National pour la Dépense de la Constitution (FNDC) se sont retranchés ce mardi 1er octobre dans leur siège pour une plénière. A l’issue d’une concertation d’une heure et demie, ils ont menacé de prendre des mesures ‘’d’envergure’’ contre les pro-menteurs de la nouvelle constitution.

Au sortir du papotage, Il a été instruit à la coordination du FNDC de procéder à la transmission d’un courrier à la CPI dans sa section persécution et crime de masse. Ceci fait suite à la sortie hasardeuse du sinistre de l’insécurité qui menace de botter les fesses de tout mani-pestants. « Comme vous le savez, les tenants du pouvoir de Conakry sont en train de crier sur tous les toits à la répression. Alors il nous a été demandé de transmettre un courrier à cette section afin qu’elle prenne acte de ce comportement et deuxièmement qu’elle puisse surveiller le comportement des forces de défense et de sécurité. Au niveau du FNDC, l’heure du discours a déjà pris fin. Dans les heures et les jours qui suivent, d’importantes actions d’envergure seront mises à la disposition du souverain peuple et la conquête de cette souveraineté sera enclenchée afin d’enterrer définitivement le rêve et le cauchemar de Alpha condé et son clan » a menacé dans l’air ambiant le sac à parole du jour Sékou Koundouno. Les leaders se sont convenus qu’au lieu de se limiter aux réunions hebdomadaire qu’ils se retrouveront chaque jour si possible « afin d’analyser et de peaufiner toute stratégie qui corrobore avec la constitution et les traités internationaux ».

Mbella Diallo

LAISSER UN COMMENTAIRE