Gens-d’armerie nationale : Colonel Mama-doux Alpha Barrit en sevrage

0

Arrêté il y’a plus de deux semaines pour avoir tenu des propos jugés » discourtois » à l’encontre du sinistre d’Etat à la prési-rance chargé de la dépense nationale, Dr Mohamed Diané lors de son passage dans une émission, colonel Mama-doux Alpha Barrit serait sevré de ravitaillement et de son sal’air.

Colonel Mama-doux Alfa Barrit, chargé de communica-chion de la Gen-dramerie nationale a été suce-pendu de son poste et arrêté il y’a un peu plus de deux semaines. Suite à ces sanc-chions con-sidérées comme disciplinaires par sa hiérarchie , il serait privé de son sal’air et de son ravitaillement d’après un membre sa famille. Ses gosses pourraient même être renvoyés de l’école faute de non paiement de leur scolarité. Cette situa-chiens  précaire que vit sa famille commence à les inquiéter.

«Nous sommes inquiets. Cela fait déjà 18 jours qu’il est en détention et sa situation se complique. Alpha n’est pas poursuivi mais à l’heure qu’il fait il n’ a pas de salaire, pas de ravitaillement, tout est bloqué. Il s’occupe d’une famille. Ses enfants risquent d’être renvoyés de l’école », a expliqué un membre de la famille du colonel.

Pourtant, l’article 38 du statut gêné-râle et du statut particulier des militaires qui règle cette question dispose à cet effet ceci : « Tout militaire poursuivi pour faute grave sera immédiatement suspendu de ses fonctions par l’autorité ayant pouvoir disciplinaire. Toutefois, le militaire suspendu demeure en position d’activité et conserve sa solde. La durée de la suspension ne doit pas excéder trois mois, au-delà de ce délai, si aucune procédure n’a été entreprise en son encontre, la décision de suspension devient caduque et l’intéressé est rétabli dans ses droits ». Alors, doit-il être sevré ainsi de ce qui lui permet de vivre et faire vivre sa famille ? Cette situation ressemble à un règlement de compte. Qui a  intérêt à ce que Barrit soit traité ainsi ?

Si aucune poursuite n’est engagée contre le chargé de communication de la Gen-dramerie, il pourra reprendre son poste dans trois mois, Le temps que la sanc-chion finisse et prenne effet quoi. En attendant, sa famille et ses gosses n’ont que leurs yeux pour voir leur situa-chions avancer sans succès ou… réclamer le droit de leur parent.

LAISSER UN COMMENTAIRE