GUELLOUN RADIN MENACE: PAROLES, PAROLES ET ENCORE TOUJOURS DES PAROLES

0

L’assemblée gênante de l’UF-Dê-Gué s’est tenue ce samedi 29 septembre en l’absence du gosse Guélloun Radin. Depuis le Morocou où il se trouve, par téléphone,  il a appelé ses mini-dents  à s’opposer à la destitution de Kelefa Sale à la tête de la cour constitutionnelle.

Le gosse du parti absent de l’assemblée, la mengué guinée Halimatou Djalein a fait office de décor du présidium. Le pré-hésitant au nez pointu n’est pas là au moins les militants n’ont qu’à se mirer sur le  front brillant de la maman nationale de l’UF-Dê-Gué.

Hier vendredi le président de la cour constitutionnelle Kelefa Sale a été déchu à la tête de l’institution. Un chou gras pour les journaleux et un traumatisme crânien pour les politiques et les organisations de la société ( in ) civile.

http://guineedecalee.com/un-grenade-jete-dans-la-marre-de-la-fustige-condebilica/

Ils ( politiques/ société civile) voient dans cet élan des velléités d’un troisième mandat que les faucons de Daddy préparent. Qu’es ce qu’il faut faire face à cela ? « Il faut une mobilisation citoyenne pour s’opposer à ce coup d’Etat constitutionnel et défendre l’Etat de droit. Je voudrais donc vous demander de rester mobilisés pour déjouer contre ce complot que Alpha Condé est en train de monter contre la Guinée. Je demande à tous les militants de participer à la manifestation appelée par le balai citoyen. Il faudrait refuser ce coup de force par une mobilisation citoyenne » lance koto Guelloun par téléphone depuis le Morocou.

http://guineedecalee.com/guelloun-radin-denonce-complot-contre-lufdg/

Mieux que Guélloun Radin, Doftourou Foussou Faux-Fana qui a présidé l’assemblée gênante du parti, tape sa poitrine et se bombe le torse. Il met en garde Körö-Condébilii d’entériner « l’imposition  » du nouveau pré-hésitant de la cour constitutionnelle.

« Je voudrai ici et maintenant lancer un appel à Alpha Condé, il lui reste quelques heures, nous espérons d’ici le soir pour la paix, pour le pays, s’il aime la guinée, s’il veut sortir par la grande porte nous lui demandons de prendre un décret ce soir et de désavouer complètement ces huit conseillers et dire ce qu’ils ont fait n’est pas bon et engager une procédure pour les trimballer devant la justice. Si Alpha confirme par décret ce hold-up électoral à la cour constitutionnelle, croyez moi que ce pays serait ingouvernable » menace en l’air le tout nouveau Alayi.

Les res-con-sables  de l’UF-Dê-Gué  plus que traumatisé par la destitution du président Kelefa Sale, décident d’accompagner le balai citoyen a la marche du lundi sur l’autoroute pour s’opposer contre le « coup d’Etat constitutionnel  »

Mbella Diallo.

LAISSER UN COMMENTAIRE