Guelloun Radin se défoule sur Körö-Condébilii à cause des propos de l’imam de Kindia

0
Cellou Dalein Diallo président de l'UFDG

Les mini-dents du parti UF-Dê-Gué se sont groupés au hangar du parti ce samedi 18 août pour son assemblée générale ordinaire. Kötö Guelloun a administré des coups de flèche à ceux qui tiennent des propos ethnocentriques, par ricochet, à Körö-Condébilii qui cautionne cet état de fait.

Les propos discriminatoires et régionalistes de l’imamou de Kindia (celui qui n’est pas originaire de Kindia ne doit pas être maire) ont égratigné la langue de Guelloun. Il impute à son principal ad-verre-serre, la responsabilité de ces propos de nature à saper l’unité du bled. « Nous n’interpellons pas un imam, c’est le président de la République qu’on doit entendre. Il faut qu’il respecte son serment lorsque quelqu’un veut violer les bases de l’unité nationale, de la cohésion sociale et de la République, on doit l’entendre. C’est lui et lui seul qui doit réagir et vigoureusement pour mettre un terme à de tels propos et à de telles pratiques qui mettent en danger la nation guinéenne. Monsieur le président vous devez réagir. Le peuple de Guinée vous attend ». Ah koto, qui pour lui transmettre votre message. De tels propos ne l’ont pas juste pas bouché les oreilles tellement qu’il en a entendu assez. La constitution donne le droit à tous les gosses du bled de s’installer sur toute l’étendue du trottoir Condébilika.

http://guineedecalee.com/imam-on-remue-sept-poids-sa-langue-avant-de-la-donner/

Comme un grand imamou contrairement à celui de Kania, Guelloun sermonne et tacle la conscience de l’imam ‘’ethno’’ par une dose de leçon de moral. « Les guinéens on fait preuve de beaucoup de responsabilité, d’esprit républicain. On aurait pu vous dire d’aller vous présenter au  Burkina par ce que vos parents viennes de là-bas mais on ne l’a pas fait, par ce que vous êtes guinéens, vous êtes né en guinée vous avez la nationalité guinéenne. Même si on dit votre père est Malien, votre mère est burkinabè vous avez le droit d’être élu. Nous, on ne vous a jamais opposé d’origine. Nous voulons être un État moderne. Les Etat-Unis ont élu Barack Obama sans dire qu’il était d’origine africaine » des vérités crues que les militants ont ovationné à gorge fendue.

Tacitement cette lettre de Guelloun Radin s’adresse au fameux imamou de Kindia. Des propos ethnocentrique, régionaliste et de tout ce que vous savez de discriminant se tiennent dans ce bled. Chacun se la pête il le veut. Nul n’est inquiété. C’est ça aussi la beauté particulière et ‘’foudroyante’’ de Condébilidougou. D’un ton furieux, le chef de pile de l’oppo-succion appelle les Kondébilikas à se débarrasser de ces considérations ethniques.

Mbella Diallo

LAISSER UN COMMENTAIRE