Guelloun Radin sur le lancement de la campagne : « c’est un acte qui contribue à aggraver la situation »

0
Cellou Dalein Diallo président de l'UFDG

Le décret de Körö indiquant les dates d’ouverture et de clôture de la campagne électorale est un non évènement pour Guelloun radin (si seulement on pouvait lire ce qui est dans son cœur en ce moment). Le président d l’UF-Dê-Gué veut se montrer le plus serein possible ; pas de sélections sans les principaux partis de l’opposition.

Körö n’en a rien eu à faire des manifs des zozo-causants. Guelloun Radin prévient ;cet acte va aggraver la crise politique « c’est un acte qui contribue à aggraver la situation. Tout le monde sait à la CENI qu’il est impossible de tenir les élections le 16 février. Mais pour montrer à sa base qu’il contrôle l’institution et qu’il peut respecter ses engagements, il a pris l’acte et il a ouvert la campagne. Mais c’est impossible de tenir les élections. Les Guinéens ne l’accepteront pas. Nous ne prendrons pas part à cette mascarade. Nous allons tout faire pour exiger que les élections se fassent avec la participation de l’opposition».

Depuis quelques jours, ses adversaires distillent des infos selon lesquelles Guelloun Radin négocie pour le retour de son parti dans le processus électoral. Kötö dément formellement cette information « aucune démarche n’est menée par l’UFDG pour prendre part à cette mascarade électorale et toutes les démarches qui ont été menées auprès de l’UFDG ont été repoussées. J’ai été le porte-parole de cette opposition, si je me mets à négocier pour partir sans que cela soit une décision de cette opposition ce serait la trahir. Et ça ce n’est pas dans ma nature ».

LAISSER UN COMMENTAIRE