Incendie à la Pare-ma-scie Cent-râle de Kondébilidougou

0

Incendie à la Pare-ma-scie Cent-râle de Kondébilidougou 

Encore un incendie dans un service haute-ment stratégique ! Le contenu de deux magasins part en fumée à la Pare-ma-scie Cent-râle de Kondébilidougou. Des produits pharmaceutiques, antirétroviraux notamment sont consumés par les flammes. Une tragédie, souligne le Sinistre de la Santé. Tout de suite il parle des mesures d’urgences qu’il faut prendre. Le contraire nous aurait étonnés. Cet incendie est surtout une menace pour les personnes vivant avec le VIH/SIDA (les pauvres), note de passage le Sinistre Doura Diallo. 

Son collègue de la sé-cul-irrité rassure : la peau-lisse va tenter de trouver les origines de l’incendie au plus vite. Quand ? Ça, on ne le sait pas. Il n’ignore pas non plus les dégâts causés par l’incendie. 

Un visiteur a été le premier à sentir l’odeur de la fumée dans les environs de 21heures. Pas de détecteurs de fumée. Les narines font notre affaire. Après vérification, ils ont aperçu un climatiseur qui brûlait, témoigne une dame. Elle précise de passage que l’électricité n’était pas stable. Ah ED-GUÊ ! 

Les sapeurs pompiers arrivent tardivement. En dépit de tout, les pertes sont énormes. Il faut se féliciter de deux choses : il n y a pas eu de perte en vies humaines. La base de données a été aussi sauvée. Il sera facile de rétablir les faits, souligne un responsable. 

Faut-il rappeler des incendies de grandes envergures ont eu lieu à Kondébilidougou ? Des sévices hautement stratégiques. Entre les deux tours de l’érection présidentielle de 2010, le matériel de CENI avait pris feu au camp Samory Touré ; à l’aéroport de Conakry, pendant que le virus Ebola frappait le pays, une quantité de médocs avait brûlé. Aujourd’hui, c’est la Pharmacie Centrale de tout un bled qui brûle. A vos enquêtes.

                                           Sadio Baldé 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE