KÖRÖ, LES JEUX SONT (DÉ)FAITS, RIEN NE VAUT PLUS… RIEN!

0
Des opposants au sortir d'une plénière

L’oppo-succion roue-publique-peine, en tête de peloton Guelloun Radin, a tenu une play-niais au QG de l’UF-Dê-Gué. Suite à la confirmation par décret de Mohamed Lamine Bangoura président  de la cour constitutionnelle, les zozo-causants tapent du poing sur la table  » l’opposition réagira de la manière la plus ferme « 

À la sortie de la play-niais dont les ébats ont été consacrés à cette actualité qui fâche,  Guelloun Radin porte parole du jour relève des irrégularités qui ont entaché le feuilleton de la « crise à la cour constitutionnelle.

« Y a eu trois actes irréguliers légaux qui ont été posés. Le premier acte c’est la destitution de Kelefa Sall. Le deuxième c’est l’élection d’un nouveau président et le troisième qui est le plus grave c’est le décret pris par le président de la République qui doit veiller sur le bon fonctionnement des institutions. c’est des actes illégaux non conforme à la constitution, a la loi organique portant organisations et fonctionnement de la cour constitutionnelle.. malgré Alpha Condé prend un décret pour valider cette irrégularité. c’est un parjure par ce que il a juré de respecter et de faire respecter la constitution » s’effarouche le chef de pile de l’opposition.

Face à cette situation, Kötö Guelloun et ses caporaux de l’opposition républicaine s’appuient  sur leurs bottes et promettent chaleur et fraîcheur à Körö-Condébili.

http://guineedecalee.com/koro-condebilii-confirme-la-selection-de-mohamed-lamine-banc-goura-a-la-cour-constitutionnelle/

« L’opposition républicaine réagira de la manière la plus ferme contre cette violation de la constitution. Nous allons entreprendre des consultations avec les forces vives, avec tous les patriotes déterminés à défendre la constitution pour qu’ensemble nous puissions à cette forfaiture la réaction qui convient et croyez moi Alpha Condé trouvera sur son chemin les patriotes guineen dans sa tentative de tripatouiller la constitution pour s’ouvrir un troisième manda » déclare mâchoire serrée,  le président de l’UF-Dê-Gué.

Le décret de Körö-Condebilii a créé un traumatisme crânien chez ses ad-verres-serres politiques et chez la  société civile. Loin s’en faut, il a confirmé pian la sélection du nouveau pré-hésitant de la cour de crise constitutionnelle. Pour la suite wait and see.

Mbella Diallo

LAISSER UN COMMENTAIRE