Kory Dounké Kondiano regrette l’absence des dépités de l’opposition et du centre aux consultations

0

La série de consultations des patients entamée par le premier des sinistres s’est poursuivie ce samedi 12 septembre avec l’Assemblée nationale. Don Casse-Casse a mis sur la table d’opération Cauris Dounké Koundiano et les dépités de la majorité pestilentielle.

Le sujet autour duquel les consultations ont porté était l’éventuelle modification de la constitution pour octroyer un 3ème nambara à Körö. A la sortie de la salle de consultation Cauris Dounké  sous l’effet de l’anesthésie s’est ouvertement montré favorable à la modification de la constitution

« Conformément à l’article 51 de la constitution de 2010, le président de la République est autorisé par cette constitution à organiser un référendum pour consulter le peuple sur le contenu à donner à la constitution. La constitution qui a été adoptée en 2010 a fait son temps. Y a pas un seul pays au monde où ceux qui sont chargés de rédiger une constitution la redisent,  cette constitution est promulguée, elle rentre en vigueur et que cette constitution reste là  toute la vie durant. Ce n’est pas possible. Au fur et à mesure que le temps passe, il y a un certain nombre de dispositions qui sont dépassées et qu’il y a lieu de revoir » tranche sans tâtonnement le président de l’Assemblée nationale.

Comme on pouvait s’y attendre, tous les dépités de l’opposition et du centre ont boycotté la consultation. Apparemment, ils ne sont pas  atteints de la pathologie de 3ème nambara. Donc pas besoin d’être consultés. Le couteau président du parle-ment a déploré cette situation « j’ai regretté l’absence de mes collègues de l’extrême droite et du centre par ecque ça nous aurait permis d’avoir des points de vue différents ; une sorte de débat contradictoire. Parce qu’une assemblée nationale, c’est ça ».

Ce marathon de consultation va se poursuivre avec plusieurs autres institutions roue-publicaines, société (in) civiles et partis poli-piques.

Mbella Diallo

LAISSER UN COMMENTAIRE