La-mine serrée prend les ‘’reines’’ de la cour (anti) constitutionnelle

0
Mohamed Lamine Bangoura, président de la cour constitutionnelle

 

La Passation de sévices à la cour constitutionnelle s’est déroulée ce lundi 8 octobre au piège de l’institution. En l’absence du président sortant Kèlèfa Sale, l’entrant Mouhamed La-mine Banc-goura a été installé dans ses ponctions.

Une nouvelle ère s’ouvre à la cour (anti) constitutionnelle. La page Kelefa Sale est peut-être tournée. N’en déplaise aux dépenseurs des lois de la roue publique. Le soutien-gorge dont dispose Mouhamed La-mine Banc-goura est énorme. Ça passe ou ça casse.

Drôle de passation. Le sortant était abonné absent. On ne pouvait espérer le contraire. Le pré-hésitant entrant dans son discours a  remercié tous ses soutiens gorges qui l’ont propulsé de gré et de force à la tête de la cour de crise constitutionnelle. Une ère fermée et une nouvelle page ouverte. « Nous allons amorcer une nouvelle ère dont les gros piliers sont le respect de la loi, l’esprit de collégialité, le respect mutuel, la solidarité, la fraternité, la transparence et l’humilité. Nous allons par ailleurs consolider les bases de notre indépendance en veillant au respect de la constitution dont notre juridiction en est la gardienne » déclare le nouveau pré-hésitant entrant Mouhamed Lamine Bangoura. Quel culot ! Un putschiste qui promet de respecter la loi. C’est beau ça!

http://guineedecalee.com/koro-condebilii-confirme-la-selection-de-mohamed-lamine-banc-goura-a-la-cour-constitutionnelle/

Les membres de la cour constitutionnelle, ont pour tradition de très peu papoter publiquement. Ils sont tenus à une obligation de bouche cousue. Ils ne prennent aucune position publique sur les questions relevant de la compétence de la cour. De tous ces principes, le président entrant s’engage « à respecter et à faire respecter à la lettre, car ils sont le fondement de toute légitimée et leur violation constitue un motif grave dont les conséquences sont sanctionnées par les textes ».

A l’occasion de cette Passation de service, plusieurs personnalités ont été invitées. Drôle de Passation. Les corps diplomatiques et plusieurs autres membres du gouvernement ont brillé par leur absence. Finalement ce sont les journaleux venus en grand nombre qui ont comblé les chaises vides.

Mbella Diallo

LAISSER UN COMMENTAIRE