Lansana Diawara en garde à vue, son procès s’ouvre ce mardi (avocat)

0
Lansana Diawara coordinateur de la maison des associations ( en chapeau)

Lansana Diawara, coordinateur national de la Maison des Associations et ONG de la Guinée (MAOG) a répondu présent ce matin à la plainte d’Alpha Ibrahima Keira, ancien sinistre de la sécu-ratée et de la protec-chions civile. Ce dernier l’accuse de diffamation par voie de paresse. Le coordinateur de la maison des associatiosn et ONG avait déclaré que le sinistre sortant avait quasiment vidé son bureau avant de quitter sa fonction.

Arrivé avec 30 minutes de retard, le co-ordinateur s’est d’abord fait attendre devant la Direction de la Peau-lisse Judici-erre (DPJ) par des membres de son associa-chions arborant fièrement des gilets au nom de la co-ordina-chions avant que ceux-ci ne soient ensuite chassés de là-bas. Ils ont dû attendre leur menguè de l’autre côté du trottoir.

Le mis en cause est arrivé avec son avocat et d’autres collègues vers 11h30 avant d’être reprogrammé pour 13h30. A 17 heures, après près de quatre heures d’audition, c’est dans une pick-up que Lansana est sorti de la DPJ pour être conduit au parquet de Digsein. Pas question de parler, d’ailleurs en voiture cela lui est impossible. Son avocat Me Thierno Souleymane Barrit reste aussi avare en mots. Tout ce qu’il peut dire c’est : » rendez vous au parquet de Dixinn où il a été déféré ».

Arrivé au Tribunal de Première Insistance (TPI) de Digsein, Me Barrit revient pour dire tout sauf l’essentiel. « Il ne connaît pas la destination de son client » déclare t-il. Joint au téléphone, il précise qu’à 17h, aucune audience ne pouvait plus se tenir au tribunal. Ils sont sont programmés pour 11h ce mardi au TPI répugnant de Digsein.

Lansana Diawara est poursuivi pour diffamation par voie de presse par l’ancien sinistre de la sécu-raté, qu’il accuse d’avoir emporté du matériel après avoir été limogé et remplacé par Dâ-ment-tant.

Couine Elisa-bête

 

LAISSER UN COMMENTAIRE