Le calvaire des passagers de la Nationale Conakry-Kindia

0

La nationale Conakry-Kindia est bloquée par l’éboulement d’une montagne au niveau de Kâka depuis mercredi. Plusieurs usagers y ont passé la nuit. Ceux qui ont réussi à rebrousser chemin prennent d’assaut la déviation Dubréka- Kouria. D’autres chauffeurs ont annulé leur voyage.

Il a plu des cordes mercredi 21 aout et la pluie a causé et continue à causer des dégâts. Le calvaire a commencé mercredi au moment où la pluie régnait en maître des lieux. Abdoulaye BAH maire déchu de la commune de Kindia fait partie de ceux qui ont pu rebrousser chemin après le blocage de la route par l’éboulement « arrivés à Coyah à 20 heures, on nous informe qu’il y a un éboulement. Une partie de la montagne s’est effondrée. Il a fallu que moi-même je sensibilise les chauffeurs Guinéens, les femmes et les jeunes afin que ceux qui veulent retourner à Conakry retournent, y compris moi. Mon papa était malade, mais on n’a pu avoir un petit chemin pour rentrer à Conakry. On m’a dit qu’il ya une contournante du côté de Dubréka qui va déboucher à Kouria.. Je suis entrain de chercher ce chemin là pour rentrer chez moi à Kindia ».

Au parc Bambéto, la situation inquiète bon nombre de chauffeurs. Mamadou Diouma BARRY roule sur la ligne Conakry-Labé. « ce matin j’ai échangé avec un ami. C’est toujours bloqué, pour ne pas empêcher le passage, je me suis retiré pour les deux jours-là ».

Après avoir appris la nouvelle, il a annulé son voyage. Il faut savoir renoncer pendant qu’il est temps, sinon les conséquences risquent d’être lourdes Le secrétaire général de la section syndicale de transport de la commune de Ratoma accorde une importance particulière à ce valvaire. Elhadj Mamadou Yaya BALDE « ceux qui ont bougé ici hier matin, ils ont passé la nuit à Kouria.  Ceux qui ont bougé à la première heure à Labé ne sont pas encore rentrés ici. 80% des véhicules qui devaient sortir de notre gare-routière ne sont pas sortis ».

En plus de cet éboulement, la pluie qui s’est abattue mercredi a bloqué le passage sur la nationale numéro 1. Depuis, plusieurs citoyens sont bloqués sur cette route sans eau et nourritures. Ils attendent le secours des autorités avec impatience.

LAISSER UN COMMENTAIRE