Le piège du parle-ment quémandé à la Chine, verra bientôt jour à koloma

0
Demba Fadiga, député guinéen

Demba Fadiga président de la commission aménagement du trottoir chargé du suivi du projet de la construction du piège du parlement a visité ce jeudi avec les partenaires techniques et financiers, le site qui va abriter le piège du l’institution. Il annonce le début des travaux avant la fin de la mandature des dépités actuels. Une mandature déjà expirée.

Depuis l’indépendance, le bled n’a pas un piège pour l’assemblée nationale. C’est le palais du populo qui abrite le parlement. Un terrain de 32. 264 mètre carré est mis à la disposition de l’institution pour la construction de son piège. La future assemblée nationale sera au centre directionnel de koloma. Une position qui comporte plusieurs avantages selon Demba Fadiga président de la commission aménagement du trottoir « Ce terrain est très bien placé parce que quand tous les aménagements seront faits, il sera accessible. Ça permettra de désengorgera kaloum. Ça permettra aux citoyens lamba des zones les plus reculés de conakry de venir parfois assister à nos plénières.  A côté, il y a la RTG et tout près de nous, il y a le ministère des affaires étrangères, beaucoup d’autre institutions seront installées ici. Au lieu qu’on fasse les allers et retours tous les jours jusqu’en ville, certains s’arrêteront ici. Ça nous évitera les embouteillages monstres que nous connaissons ».

Le bâtiment pourra contenir des bureaux pour 600 employés ; l’hémicycle, 200 dépités ; une salle de banquets pour 400 convives, mais pas que, plusieurs autres choses sont prévues dans le futur hangar des dépités selon ce dépité  « il y aura le réseau de traitement d’eau usée, nous avons pensé à un hôtel de députés, pour les députés qui viennent de l’intérieur. Souvent ceux-ci sont confrontés à un problème de logement. On peut leur offrir de petits studios à des coûts raisonnables, ça permettra de penser à l’entretien ».

Comme d’habitude, Condébilidougou a fait le mendiant. C’est la Chine qui offre le bâtiment au bled, à l’image de la télé bidon. Cependant les employés seront des Condébilikas. Tenez-vous bien, après tout ce qui a été dit là, aucune date pour le démarrage des travaux n’est encore fixée « notre préoccupation c’est de poser la première pierre avant qu’on ne quitte notre législature. Il y a une mission qui doit venir sous peu pour cela. On attend un bâtiment clé en main. Ce ne sera pas le scénario du stade de Nongo ». Espèces de mendiants, on va couper vos mains et fermer vos bouches avec des cadenas pour éviter de mendier.

LAISSER UN COMMENTAIRE