Le procès des «amoulanfeïstes» reporté au 1er juillet

0
Logo du mouvement Amoulanfé

Le procès des deux opposants à la nouvelle constitution arrêté le 09 juin dernier se tiendra finalement le 1er juillet prochain. Il a été reporté pour des ‘’raisons administratives’’ selon leur avocat Maitre Alsény Aissata Diallo.

Aussitôt ouvert au TPI de manfancon, le procès a été reporté. Il y a des procès, leur tenue c’est pas facile. Oumar  Bella Baldé et Ousmane Akame Sacko avaient été arrêté le 16 juin dernier au lancement du mouvement Amoulanfé à Yimbaya. Ils sont poursuivis pour ‘’attroupements et troubles’’ à l’ordre public. Une arrestation que dénonce leur avocat « … je précise que nos clients ont été interpellés arbitrairement, illégalement  dans la maison  de l’association des ONG, alors que notre constitution reconnait le droit de l’association, le droit des réunions, le droit de cortège ».

Maitre Alsény Aissata Diallo est convaincu que ses clients seront purement et simplement relaxés. A leur tour, ils comptent poursuivre l’État. N’gayé poursuivre l’État. Comme si vous espériez obtenir gain de cause. Les autres membres du mouvement envisageaient se rendre au tribunal pour apporter leur soutien aux deux prévenus. Cette menace pourrait bien être à la base du report.

LAISSER UN COMMENTAIRE