Le salon des entrepreneurs a été lancé ce mercredi

0

Le salon des entrepreneurs a démarré à Con-à-cris ce mercredi  13 mars en présence du premier sinistre Don Casse-Casse. Un évènement organisé par le gout-vainement Condébilika pour encourager les entrepreneurs surtout les jeunes du bled, à se lancer dans l’entreprenariat. Le salon a connu la participation des entrepreneurs et des experts internationaux et  plus de 140 jeunots venus de toutes les régions de Condébilidougou ainsi que des dizaines de nounous entrepreneures. Le thème : « Entrepreneuriat, un puissant levier de développement économique »

Don Casse–Casse s’est réjoui que la plupart des participants soient porteurs de projets susceptibles d’apporter des solutions innovantes afin d’accélérer la transformation comique en cours dans le  bled « Le thème de ce salon est un thème d’actualité et en parfaite adéquation avec les priorités du Gouvernement telles que reflétés dans le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) 2016-2020. En effet, pour atteindre les objectifs ambitieux fixés par le PNDES, nous avons besoin d’impulser le secteur privé, générateur d’emplois et facilitateur d’une redistribution partagée de la richesse nationale. Il s’agit pour la Guinée comme pour l’Afrique, en proie à des défis pressants de chômage et d’extrême pauvreté, de promouvoir le secteur privé en offrant à celui-ci, un environnement propice aux affaires pour lui permettre de jouer son rôle de moteur de la croissance ».

Selon le Premier sinistre, le président Körö-Condébilii a impulsé une dynamique de transformation comique du bled pour poser les fondements d’une émergence économique. Malgré les efforts, Don Casse-Casse a affirmé que l’accès aux financements demeure encore un véritable obstacle pour les jeunes entrepreneurs Condébilikas. « Les financements sont souvent difficiles à obtenir, et même lorsqu’ils sont disponibles, ils sont offerts à des taux d’intérêt excessifs résultant des conditions macroéconomiques qui nécessitent la poursuite des efforts de stabilisation pour infléchir davantage le niveau de l’inflation »

Pour Elisabeth Peri, chef adjointe de la délégation de l’Union Européenne à Condébilidougou, cet évènement réunit les jeunes plein d’initiatives, d’enthousiasme et de créativité autour du thème l’emploi, un sujet important pour la Guinée. « Le programme Integra s’inscrit parfaitement dans la trajectoire de la création d’emploi. C’est un catalyseur de projets destinés aux jeunes guinéens. Il est destiné à encourager l’entrepreneuriat dans le cadre des projets sélectionnés. Autant de fond  sous forme de don et de crédit aux jeunes entrepreneurs, mais également des assistance techniques à travers des agences de mise en œuvre et les ministères d’encrage des projets ».

Boubacar Bah, diplômé sans emploi a créé avec six amis une startup dénommée Takcorporate. Aujourd’hui, il est cogérant de la startup qui met en valeur des produits comme le riz, du fonio, du miel naturel, le couscous de maïs (latchiri), de la poudre de gingembre, des cacahuètes salés et autres produits naturels du pays. « Nous mettons en valeur les produits guinéens 100% naturels présents sur le marché guinéen notamment les supermarchés et les boutiques de Conakry. Nous sommes en train de faire des portes à portes pour pouvoir atteindre le dernier consommateur. Nous avons mis en place une plateforme appelée E-Green qui est un commerce en ligne qui peut être commandé et livré à temps pour faciliter le circuit de distribution ».

Le prix des produits varie entre 8000 francs guinéens à 30 000 francs guinéens. Ce qui serait accessible aux Condébilikas selon Boubacar Bah. Comme s’il connaissait la bourse des gens. Les jeunes sont confrontés à des difficultés financières et à des recouvrements des produits distribués dans les supermarchés et des boutiques du bled.  Les gens sont souvent malhonnêtes et récupérer des sous devient compliqué.

Diallo Kolenkè

LAISSER UN COMMENTAIRE