« Les seules consultations que nous allons accepter, c’est de discuter des conditions du départ d’Alpha Condé »

0

Les dépités de l’opposition condébilikas en véritable dissidents, voir même rébelles ont animé une conférence de presse le 12 septembre dans le bureau du groupe parlementaire les libéraux démocrates pour dire non à n’importe quelles consultations engagées par le gout-bernement.

D’abord, Faux-dé Foussou Fofana président du groupe parlementaire libéral démocrate a déploré la manière dont le président de l’Assemblée nationale les a invités à la rencontre avce le premier ministre « Aucun groupe parlementaire n’a reçu un courrier de la part du président de l’Assemblée nationale invitant à une rencontre avec le premier ministre ».

Il a indiqué que Don Casse a rencontré les députés du RPG arc en ciel, certains présidents des commissions favorables au RPG et certains députés pour remplir la salle afin de faire croire que ce sont les députés de l’Assemblée nationale qui étaient présents. Selon lui, l’avis de chacun est connu dans cette affaire de consultation, parce que chacun s’est suffisamment exprimé et il y a même un Front pour la défense de la Constitution (FNDC).

Le premier ministre au nom de son gouvernement s’est exprimé en  disant qu’il est doublement d’accord pour la nouvelle constitution en tant que premier ministre mais aussi en tant que citoyen. « Est-ce qu’on est dans la jungle ? Est-ce que c’est parce qu’on est Président de la République, je ne veux pas une Constitution parce qu’elle n’a pas été adoptée par le peuple. Une Constitution sur laquelle il a juré en 2010, il a encore juré en 2015 et il dit que celle là n’est pas légitime, cela veut dire que depuis 2010, nous n’avons pas eu un  Président légitime. Parce qu’il s’appelle monsieur Alpha Condé, il a droit de vie et de mort sur les Guinéens, il veut changer  de République en faisant un coup d’État civil et arriver à une autre République. Est-ce que vous pensez que dans un État de démocratie, un compromis est possible pour violer la Constitution ?»

Faux-dé Foussou Faux-Fana pense que la mission de Kassory, c’est de réunir les gens pour commettre un parjure. Mais les députés de l’opposition disent niet. Les seules consultations auxquelles ils vont participer, seront celles pendant lesquelles ils discuteront des conditions de départ de Körö-Condébili. Donc pour lui le bavardage de Cauris Kondiano avec le premier sinistre n’engage pas l’Assemblée Nationale. Ça n’engage que Kori le président du mouvement Dompilon.

Bakary Goyo Zoumanigui, député de l’UFR a déclaré qu’à l’intérieur du pays notamment dans Macenta, des personnes circuleraient avec des fiches pour recenser des partisans de la nouvelle Constitution « Imaginez les conditions de vie des fonctionnaires, si vous leur présenter une telle fiche, de peur d’avoir des problèmes, ils diront oui. Peut être que c’est ce que  Kassory  va brandir comme étant le résultat de ses consultations ».

Diallo Kolenkè

LAISSER UN COMMENTAIRE